Kokopelli demande : à quand la dissolution du Groupement National Interprofessionnel des Semences ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/10/2014 à 22h11 par Exo007.


KOKOPELLI DEMANDE : À QUAND LA DISSOLUTION DU GROUPEMENT NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DES SEMENCES ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Kokopelli demande : à quand la dissolution du Groupement National Interprofessionnel des Semences ?

 

Le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences) est intervenu récemment, deux fois, relativement à l'arrêt de la Cour d'Appel de Nancy concernant le procès Kokopelli-Baumaux. Une première fois, le 25 septembre 2014, avec son communiqué de presse intitulé “Vente de semences : l'arrêt de la Cour d'Appel de Nancy clarifie la situation!”; une seconde fois, lors d'une conférence de presse à Paris, le 26 septembre 2014, au Pied de Cochon. Le premier communiqué a, depuis lors, discrètement disparu du site officiel du GNIS, par un coup de baguette magique et virtuelle : faut-il en déduire que la situation de la vente de semences n'a pas été aussi clarifiée que cela par l'arrêt de la Cour d'Appel de Nancy ?

 

La suite de notre communiqué sur le blog de Kokopelli

 

Un extrait du Blog par Jeantrib

 

(...)

Nous souhaiterions, cependant, que l'on nous explique, un jour étoilé, la différence existant entre une “semence paysanne” et une “semence fermière” car, d'un point de vue sémantique, on ne perçoit pas aisément la nature de cette différence, si tant est qu'elle existe. Ainsi que nous l'avons exprimé, à maintes reprises, ne serait-il pas plus judicieux de parler de “variétés paysannes” car, dans ce cas, il est clair que l'on ne parle pas de variétés industrielles commercialisées par le Gang des Quatre (Limagrain, Monsanto, Syngenta, Pioneer/DuPont) et quelques autres grands groupes semenciers du même acabit ?

Le GNIS vient de nous confirmer que : «Ce droit de ressemer n'a jamais été remis en cause pour les variétés du domaine public comme par exemple les variétés anciennes»

(...)

Venons-en maintenant à certains propos délirants du GNIS dans leur communiqué du 1er octobre 2014, intitulé “La vérité sur les propos de la Campagne « aux graines citoyens ! »”.

«Les 36 000 variétés commercialisées en Europe ne sont pas brevetées. Ces variétés sont des ressources génétiques totalement libres d'accès pour l'ensemble des personnes désirant créer de nouvelles variétés.».

- Faut-il rappeler aux agronomes du GNIS, si tant est que cette discipline existe encore au sein de leur organisme bureaucratique, que les 1425 variétés de maïs enregistrées dans le Catalogue National 2012 sont à 100% des hybrides F1, simples, doubles ou à trois voies ? Peut-on décemment parler de “ressources génétiques totalement libres d'accès” ?

(...)

Le commerce des denrées alimentaires existe depuis la création de l'agriculture; le GNIS n'existe que depuis 1941.

(...)

 

Un communiqué de l'association Kokopelli,
mis en page par Jeantrib et publié par Demain l'Homme

 

Sur le même sujet : Les graines de la discorde

 


PayPlug, la meilleure solution française de paiement en ligne.<br />La sécurisation des données est maximale<br />(cryptage SSL, traitement exclusif sur serveurs PCI DSS).<br />Payplug a reçu le prix des E-commerce Awards 2014,<br />catégorie paiement. Il est partenaire du Crédit Mutuel,<br />la banque des Associations.

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle
Newsletter bimensuelle
, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Toutefois, pour nous soutenir,
pour un surf plus fluide et surtout pour bénéficier de l'autorisation d'accès à toutes les zones clefs, naturellement réservées, pensez à
adopter la version PREMIUM


Donne 15 euro à l'ONG Terre Sacrée,<br />afin qu'elle puisse satisfaire aux critères<br />du Pays des Droits de l'Homme<br />et être reconnue en 2014 d'Intérêt<br />Public par l'Etat Français.<br />
. Vous trouvez le dispositif SOS-planete vital<br />pour la Nature et notre civilisation.<br />En versant la somme de 5000 euros à notre ONG,<br />vous permettez à notre équipe de lanceurs d'alerte<br />de développer au mieux la moitié de ses projets pharaoniques.<br />Votre geste serait un miracle humain !<br />Une preuve que les riches se soucient<br />de l'avenir de leurs propres enfants. <br />Votre don peut être anonyme ou non, selon votre choix

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges ;o)

 





Auteur : Association Kokopelli - terresacree.org