Je ne pense pas que la technoscience puisse "améliorer" l'espèce humaine - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/02/2012 à 18h00 par Mich.


JE NE PENSE PAS QUE LA TECHNOSCIENCE PUISSE "AMÉLIORER" L'ESPÈCE HUMAINE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Je ne pense pas que la technoscience puisse "améliorer" l'espèce humaine

 

La Nouvelle Atlantide de Francis Bacon défend un progrès sans limites au sein d'une cité parfaite dévolue aux sciences et aux technologies. Il s'agit, écrit-il, de "reculer les frontières de l'empire de l'homme sur les choses, en vue de réaliser toutes les choses possibles".

les techniques nous donneront : "une jeunesse presque éternelle, la guérison de maladies réputées incurables, l'amélioration des capacités cérébrales, la fabrication de nouvelles espèces animales et la production de nouveaux aliments, ...".

En face de cette impression donnée par la technoscience que tout ce qui est réalisable doit être réalisé, au point même que l'humain manipulable, techniquement améliorable devient objet, le CCNE avertit, dans son avis N° 105 de 2008, que toutes les applications possibles de la recherche scientifique ne sauraient être nécessairement et systématiquement autorisées.

Günther Anders a envisagé, et dénoncé la transformation radicale de l'homme à partir de normes imposées par la technique. Doit-on placer la performance maximale de l'individu au rang de valeur suprême, de norme de fonctionnement sociétal ? Et ces normes de "qualité" sur lesquelles les transhumanistes et autres technologues se vantent de pouvoir se fonder pour "améliorer" l'espèce humaine, qui les fixe ?

Les principes fondateurs du progrès technique sont d'un ordre libérateur : libérer l'homme de la maladie, de la faim, de la misère. Ces principes laissent aujourd'hui la place à une aliénation, une emprise démesurée de la technique sur la vie même de l'homme, ... Jusqu'à peut-être lui faire ressentir une forme d'infériorité vis à vis de la soi-disant perfection de la chose fabriquée qu'il essaie alors de masquer sous une incroyable auto-satisfaction, une fascination pour ses propres réalisations, si petites soient-elles devant les enjeux de l'humanité, de l'humain.

Alors, là encore, je rejoins Jean-Michel Besnier pour "rêver d'une société qui aurait un sursaut de sagesse". Retroussons nos manches et allons faire de ce rêve une réalité.

 

Un article de Patrick Gaudray, publié par newsring.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Patrick Gaudray

Source : www.newsring.fr