Jacques Quensière : La pollution de la baie de Hann est un scandale - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/05/2011 à 21h29 par Tanka.


JACQUES QUENSIÈRE : LA POLLUTION DE LA BAIE DE HANN EST UN SCANDALE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Jacques Quensière : La pollution de la baie de Hann est un scandale

 
Devenue un vaste dépotoir d'ordures et d'eaux usées domestiques ou industrielles, la baie de Hann, considérée jadis comme la plus belle du monde, est aujourd'hui un problème écologique majeur pour le Sénégal. Selon Jacques Quensière, spécialiste de l'eau et des problèmes d'assainissement à l'Institut de recherche et développement (Ird) de Dakar, c'est ‘scandaleux'.

‘Ce qui se passe actuellement sur la baie de Hann est scandaleux. Il y a une pollution massive. C'est tout à fait préjudiciable à la pêche, au tourisme et à la vie'. C'est par ces mots que Jacques Quensière, chercheur à l'Institut de recherche et développement (Ird) de Dakar, s'est indigné de la situation de la baie de Hann considérée jadis comme la plus belle du monde.

Aujourd'hui, cette image idyllique n'est qu'un vieux souvenir. Puisque la baie est devenue un vaste dépotoir d'ordures de toutes sortes et des eaux usées en provenance des foyers et des entreprises installées dans la zone surtout.

Naturellement, les eaux usées que rejettent les entreprises sont très polluées puisque comportant des composants chimiques toxiques.

De l'avis de Jacques Quensière qui s'exprimait, avant-hier mardi, en marge des doctorales 2011 de l'Ecole doctorale eau qualité et usage de l'eau (Edeque), la racine du mal se situe dans le fait que les eaux usées domestiques ou industrielles déversées sur la baie de Hann ne sont pas traitées avant leur rejet en mer.

Mais en tout état de cause, pour lui, 'il faudra, à un moment ou à un autre, corriger cela, en particulier en rappelant aux industries les réglementations en matière d'environnement, notamment sur les eaux usées domestiques et les eaux usées industrielles. Et pour cela, il faut des compétences nationales, les plus efficaces et les moins chères au lieu de faire systématiquement appel au savoir faire étranger', préconise-t-il.

Interpellé sur la lancinante question des inondations récurrentes dans la banlieue dakaroise du fait de la stagnation des eaux pluviales, le chercheur français soutient clairement que 'les inondations à Dakar relèvent d'un problème d'assainissement'. Pour preuve, dit-il, ‘à Dakar au niveau du quartier du Plateau, il y a toujours un réseau d'écoulement des eaux de pluie. Ce qui fait que dans cette partie de la ville, il n'y a d'inondations. Mais cela n'existe, malheureusement, pas partout ailleurs'.

Pour illustrer son argumentaire, M. Quensière donne l'exemple des routes qui ne disposent pas d'ouvrage d'assainissement. ‘Si vous regardez les routes qui sont fabriquées au Sénégal, souvent sur les côtés, il n'y a pas de fossés. L'eau qui tombe sur la chaussée ne s'évacue pas vers les fossés. Elle reste sur la route et donc va provoquer des nuisances et le goudron sera vite cassé par les camions. En ce moment, il y aura des dégradations provoquées par une mauvaise prévision des pluies', explique le chercheur.

D'après lui, s'il y avait eu des ouvrages d'assainissement et de stockage, les eaux usées retraitées pourraient être utilisées ailleurs, comme dans l'agriculture ou pour faire de l'énergie. 'Les inondations ne sont pas compliquées à résoudre, il faut faire un réseau d'assainissement. C'est un problème d'infrastructures. Ce qui se passe au Sénégal, c'est l'exemple d'une gestion incomplète de l'urbanisation.

On a le même problème avec la gestion des déchets solides. Or, on peut faire de l'énergie avec. Il y a une réflexion à mener à ce niveau parce que c'est aussi une source d'économie. Le fait de retraiter l'eau par exemple peut éviter à l'Etat d'investir dans la construction de nouveaux forages ou de faire de nouveaux aménagements coûteux. Et cela permet d'avoir une agriculture irriguée florissante', affirme-t-il.
 

 

Un article de Mamadou SARR, publié par Walf

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Mamadou SARR

Source : www.walf.sn