Incroyable mais vrai : Les papillons et les poules rendent hommage aux leurs qui vont partir (vidéo)

J'enrage !!! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/08/2009 à 00h47 par Phil.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
J'enrage !!!

Information sélectionnée par Phil'

Il faut arrêter de croire que les défenseurs des animaux éxagèrent les exemples utilisés pour donner plus d'impact à leurs discours.

Non, la maltraitance animale n'a pas lieu seulement dans les autres pays ou dans quelques fermes isolées dans des provinces lointaines.

Non la viande que vous achetez dans les centres commerciaux n'est pas le résultat d'une belle histoire dans laquelle des vaches, des cochons ou des moutons gambadaient heureux dans les prés jusqu'à une fin douce et sans douleur.

La réalité est toute autre et malgré les règlementations en vigueur en Europe, il semblerait que la souffrance est toujours à l'ordre du jour et que rien ne change.

La PMAF (Protection Mondiale des Animaux de fermes) nous le prouve encore malheureusement, suite à une enquête sur les conditions de transport d'animaux vivants réalisée avec la gendarmerie au niveau de la frontière franco-espagnole.

Ci-dessous, un extrait du compte rendu:

« Dans le cadre de la surveillance des longs chargements d'animaux vivants à travers l'Europe, les enquêteurs de la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) ont concentré leur attention sur les nombreux animaux transitant par la frontière franco-espagnole.»

« Dans le cadre d'une opération montée par la gendarmerie, ils se tenaient à l'affut des infractions aux lois de protection animale. L'attente fut... de courte durée.»

« Nuit 1 : les forces de l'ordre arraisonnent une bétaillère immatriculée en Roumanie et transportant 80 jeunes bovins. Chargés depuis plus de 27 heures à bord, les animaux souffrent visiblement de soif et d'épuisement. Ils se ruent sur les tétines du système d'abreuvement lorsqu'il est enfin mis en marche à notre demande. Le transporteur est en avance de 24h sur son plan de route : il n'a pas respecté la halte pour décharger, abreuver, nourrir les animaux, et leur assurer 24h de repos sur un sol stable et paillé. Après s'être acquitté de 2 amendes de 90 €, le chauffeur – impassible – reprend sa route vers Burgos (Espagne).»

« Nuit 2 : deux transporteurs espagnols acheminent ensemble plus de 500 moutons dans des bétaillères inadaptées. Les véhicules ne disposent d'aucune cloison empêchant que les animaux tanguent lors des virages ou du freinage. Les moutons sont également entassés sur 3 étages dont les plafonds sont trop bas et ne permettent pas aux animaux de se tenir debout normalement. Les deux véhicules se dirigent vers le port de Sète, où ce demi-millier de moutons sera embarqué pour un voyage en mer de plus de 4 jours au terme duquel ils seront égorgés dans un abattoir de Beyrouth (Liban). Après s'être acquitté de 2 amendes de 90 €, les chauffeurs – impassibles – reprennent leur itinéraire.»

Je suis personnellement choquée de lire que les transporteurs pris en flagrant délit puissent s'en sortir avec seulement 180€ d'amendes.

La seule chose que j'ai envie de dire c'est que consommer de la viande, c'est donner raison à ces pratiques inacceptables, c'est encourager cette production de masse, ce commerce où l'Etre vivant est traité comme un objet !

Vraiment j'enrage !!!

VG Terre - 03/08/2009

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Phil
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (2) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par Nathy78 le 04/08/2009 à 10h51

Je pense qu'il serait utile que la PMAF puisse faire paraître les résultats de leur enquête sur les mauvais traitements infligés aux animaux dit de boucherie. La plupart des gens ignorent la vérité. Ils sont bercés par les mensonges des industries agroalimentaires. Alors comment faire un choix éthique lorsque l'on n'est pas conscient de faire et d'encourager le mal ? N'avons nous pas changé notre comportement en prenant conscience des conséquences de nos actes ? Je croise de nombreuses personnes qui commencent sérieusement à s'interroger sur tout ce que l'on nous cache pour mieux nous exploiter. Ces gens ne demandent qu'à découvrir la vérité, mais ils ne savent pas toujours où la trouver.
Dénonçons la barbarie haut et fort, les preuves officielles marqueront les esprits. C'est notre part du colibri.

Commentaire laissé par nico le 04/08/2009 à 01h51

Phil, je comprends sincèrement que tu enrages, je ne fais plus car les humains sont des animaux cruels et sans coeur,et souvent dénué de raison et de bon sens, et nous, les sensibles, nous nous faisons du mal en enrageant. Je suis bien évidemment végétarien(je ne consomme que de rares poissons, des oeufs provennant de mon AMAP, peu de fromage, bio évidemment)depuis 12ans (sur 29), rassures toi.
Dis-toi qu'ils se font du mal en mangeant (beurk) une bête stressée et malade (faible consolation, je sais).
Leur foie sécrètera de l'ammoniac et ils décèderont plus rapidement (mince consolation, je sais)...
Amis de la Nature, faites confiance à la sélection naturelle!
Merci pour votre oeuvre si utile...

Nico