Italie: des centaines de tourterelles mortes à cause d'un insecticide? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/01/2011 à 17h04 par Mich.


ITALIE: DES CENTAINES DE TOURTERELLES MORTES À CAUSE D'UN INSECTICIDE?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Italie: des centaines de tourterelles mortes à cause d'un insecticide?

Une nouvelle centaine d'oiseaux morts jonchent le sol en Italie. Alors que les hypothèses fleurissent, la thèse de la pollution semble probable, les oiseaux ont été trouvés dans des zones agricoles proches de sites industriels.

Triste spectacle en Italie, des centaines d'oiseaux morts -des tourterelles et des pigeons- jonchent le sol à Faenza, une ville située à une cinquantaine de kilomètres de Bologne en Italie.

Pour Didier Van Geluwe, ornithologue à l'Institut royal des Sciences naturelles, ces oiseaux retrouvés morts à Faenza pourraient avoir été contaminés par un insecticide à usage agricole : "Les ornithologues italiens ont observé que dans le bec de ces tourterelles coulait une substance bleuâtre et ceci me fait penser à une substance dont on enrobe les graines.

C'est un insecticide à usage agricole extrêmement puissant et si cette graine est directement absorbée par un oiseau comme une tourterelle, il peut s'avérer être un poison violent", explique-t-il.

Depuis la mort spectaculaire de quelque 5000 oiseaux, littéralement tombés du ciel le jour de l'An dans l'Arkansas (sud des Etats-Unis) et des informations faisant état de la mort soudaine de quantités massives d'oiseaux et de poissons aussi bien en Suède qu'en Grande-Bretagne, au Japon, en Thaïlande ou au Brésil, les hypothèses fleurissent et certains n'hésitent pas à avertir que la fin du monde est proche.

D'après l'Institut de géophysique américain, les oiseaux morts dans l'Arkansas, des carouges à épaulettes, ont vraisemblablement succombé à un accès de panique dû aux feux d'artifices bruyants.

Quant aux deux millions de poissons morts dans la baie de Chesapeake dans le Maryland, les responsables expliquent le phénomène par un coup de froid inhabituel, combiné à une surpopulation de l'espèce.

"Je ne vois aucune raison de s'affoler, j'y vois simplement une coïncidence de temps, je dirais aussi qu'on est à l'heure du multimédia et de la communication globale et que les informations circulent beaucoup plus vite aujourd'hui, qu'elles ne circulaient il y a quelques années", précise l'ornithologue pour qui ce phénomène est "tout a fait conjoncturel", "c'est lié au fait que l'on s'y est intéressé et qu'on essaie de relier des évènements qui à priori n'ont rien à voir les uns avec les autres" a-t-il encore ajouté.

La fin du monde n'est donc pas pour tout de suite...

Deviens vite lanceur d'alerte

Le site insolent qui dérange même les anges!





Auteur : MD avec Isabelle Pesesse

Source : www.rtbf.be

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • oiseaux morts