L'Amitié et l'Amour sont les seules choses qui grandissent quand on les partage (vidéo)

Israël assoiffe les Palestiniens - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/05/2011 à 17h49 par INRI.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Israël assoiffe les Palestiniens

 
Selon un rapport publié par l'organisation israélienne B'Tselem pour les droits de l'Homme, l'État hébreu exploite massivement les ressources en eau de la Vallée du Jourdain au profit des colons.

Israël exploite systématiquement les ressources en eau de la Vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée au profit des colons israéliens et au détriment des Palestiniens, affirme un rapport publié jeudi par l'organisation israélienne B'Tselem pour les droits de l'Homme. «Israël a instauré un régime d'exploitation massive des ressources en eau de la Vallée du Jourdain et du secteur situé au nord de la mer Morte, encore plus intensif que partout ailleurs en Cisjordanie, qui révèle son intention d'annexer de facto cette région», affirme ce rapport.

«Israël a pris le contrôle de la plus grande partie des ressources en eau de la région et l'a presque entièrement dérivée au profit des implantations» juives, en violation du droit international qui prohibe l'exploitation par la puissance occupante des ressources naturelles en territoire occupé, dit encore ce texte.

Selon B'Tselem, quelque 9.400 colons juifs installés sur place ont été en mesure de développer une agriculture extensive en obtenant des quotas représentant un tiers des ressources en eau attribuées aux 2,5 millions de Palestiniens habitant la région. «Vu le manque d'eau, les Palestiniens ont été contraints de négliger leurs terres arables et de s'adonner à des cultures moins rentables», ajoute le rapport qui accuse Israël d'avoir pris le contrôle de 77,5% des parcelles de la Vallée du Jourdain, y compris des sites touristiques du rivage nord de la mer Morte. B'Tselem a soumis ce rapport au ministère israélien de la Justice, et ce dernier s'est refusé à tout commentaire à ce sujet.

Israël a conquis la Cisjordanie, où se trouve la Vallée du Jourdain, lors de la guerre israélo-arabe des Six-Jours (juin 1967). Les Palestiniens aspirent à créer leur État en Cisjordanie et dans la bande de Gaza dans les frontières antérieures à ce conflit. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a récemment indiqué que tout accord de paix avec les Palestiniens devra stipuler des conditions sécuritaires prévoyant le maintien de troupes israéliennes dans la Vallée du Jourdain - une exigence totalement rejetée par les Palestiniens.

Par ailleurs, l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a décidé mercredi de saisir les instances internationales, dont le Conseil de sécurité de l'ONU, du gel par Israël de fonds palestiniens, a annoncé un dirigeant de l'OLP, Yasser Abed Rabbo. «Le Comité exécutif a décidé de se tourner vers toutes les instances internationales pour exiger d'Israël qu'il débloque les fonds de l'Autorité palestinienne, y compris le Conseil de sécurité de l'ONU, si Israël continue à les retenir», a déclaré M. Abed Rabbo à l'issue d'une réunion du Comité exécutif de l'OLP.

Le ministre israélien des Finances Youval Steinitz a affirmé que le gel du versement de ces taxes, perçues par Israël pour le compte de l'Autorité palestinienne, à la suite d'un accord de réconciliation palestinien incluant le mouvement islamiste Hamas, était maintenu, a indiqué mercredi la radio publique israélienne. «Le report du transfert des fonds a constitué un carton jaune pour l'Autorité palestinienne après la signature d'un accord avec le Hamas. Pour le moment, il s'agit d'un report d'une semaine à dix jours, mais le carton pourrait devenir rouge, cela dépendra des clarifications que fournira l'Autorité palestinienne», a affirmé M. Steinitz, cité par la radio.

M. Abed Rabbo a condamné mercredi cette «politique de punition collective», dans une déclaration à la radio officielle Voix de la Palestine. Le gouvernement israélien «manque aux normes humanitaires et internationales minimales qui régissent les relations entre États, même si l'une des parties est un peuple occupé», a-t-il estimé, en référence aux accords de Paris de 1994 qui prévoient la rétrocession par Israël de ces recettes, qui représentent deux tiers des recettes budgétaires de l'Autorité palestinienne.

Un gouvernement d'indépendants

Les mouvements palestiniens rivaux Fatah et Hamas vont se retrouver dans quelques jours au Caire pour discuter de la formation du gouvernement d'indépendants prévu par leur accord de réconciliation, a-t-on appris mercredi auprès des deux parties.

«Lors d'une conversation téléphonique avec le chef adjoint du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, nous sommes convenus d'envoyer des délégations des deux mouvements lundi au Caire pour entamer les discussions sur la formation du nouveau gouvernement palestinien de personnes compétentes et indépendantes», a déclaré Azzam al-Ahmad, responsable de ce dossier au Fatah. M. Ahmad a précisé à l'AFP que les réunions du Fatah et de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) qui se sont tenues jusqu'à mercredi n'avaient pas porté sur les noms de possibles candidats au poste de chef du gouvernement ou de ministre.
 

Un article publié par Le Matin

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Le Matin

Source : www.lematin.ma

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • sécheresse
  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter INRI
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.