Iode radioactif sur l'Europe : évènement nucléaire en cours ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/11/2011 à 14h24 par Kannie.


IODE RADIOACTIF SUR L'EUROPE : ÉVÈNEMENT NUCLÉAIRE EN COURS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Iode radioactif sur l'Europe : évènement nucléaire en cours ?

 

Dans un article du Point, Bruno Chareyron de la Criirad est interviewé.

Il partage notre analyse : «Ce qui est grave et choquant dans cette affaire, c'est de voir que, plusieurs jours, vraisemblablement même plusieurs semaines, après le début de cette contamination, on ne sait toujours pas d'où vient la pollution. Il est vraiment très inquiétant que, y compris après la catastrophe de Fukushima, les instances internationales et l'AIEA ne soient pas en mesure de faire un tel diagnostic.»

Et plus loin : « Pour l'instant, les niveaux de contamination détectés en France ne nécessitent absolument pas de mesures de protection particulières, mais il faut suivre la situation avec vigilance.

Tout dépend du temps que cela va durer et de comment les choses vont évoluer. Car, actuellement, on ignore si, à la source de cette contamination, la situation est en train de s'améliorer ou de s'aggraver...

Tant qu'on ne sait pas exactement ce qui s'est passé et d'où ça vient, on ne peut faire aucune projection sur les conséquences du phénomène. Il va falloir que les autorités de radioprotection dans tous les pays potentiellement concernés multiplient les analyses, rapidement et avec des appareillages de haut niveau, pour pouvoir faire une cartographie de cette pollution et de son évolution dans le temps. »

 


 

Le site fait des mises à jour régulières sur la situation en Europe à ce sujet (langue anglaise).

Sinon, en attendant des compléments d'information, on peut consulter le site de l'IRSN pour comparer les mesures récentes de l'IRSN avec les anciennes.

Station de Charleville-Mézière : 5,7 µBq/m3 en novembre 2011 au lieu de 0,76 µBq/m3 en moyenne pour les 6 mesures effectuées en janvier-févier 2011, cela signifie que le taux a augmenté de 7,5 fois par rapport à une situation « normale » (bien que le normal devrait être un taux de 0%).

 

Un article de Etienne Servant, publié par fukushima-informations

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Etienne Servant

Source : www.lepoint.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Nucléaire