Demain, les robots humanoïdes seraient emballés dans une peau vivante auto réparable et ultra douce

Inga, la solution pour éclairer (enfin) l'Afrique - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/09/2011 à 11h38 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Inga, la solution pour éclairer (enfin) l'Afrique

 
Le potentiel total du site d'Inga, c'est deux fois la puissance installée du fameux barrage chinois des Trois Gorges. Il peut fournir de l'électricité de l'Afrique du Sud à l'Egypte.

Les énergies fossiles montrent leurs limites, tant du point de vue des réserves que des conséquences environnementales. L'énergie nucléaire est remise en cause par la catastrophe du Japon, après celle de Tchernobyl. Les biocarburants doivent laisser la priorité à l'alimentation sur des terres cultivables. Le solaire et l'éolien n'offrent pas les capacités suffisantes...

C'est de la RDC que pourrait venir la meilleure solution au déficit énergétique qui plombe la croissance économique du continent. Sa riche hydrographie lui confère un potentiel hydroélectrique estimé à 106 000 MW, soit 37% du potentiel total du continent africain et près de 6% du potentiel mondial. Le site d'Inga représente à lui seul 44% de ce potentiel.
 


 

Il faut d'abord réhabiliter Inga I et II...

La centrale Inga I a été mise en service en 1972, sa puissance installée est de 351 MW, avec une hauteur de chute de 50 mètres ; tandis que Inga II est opérationnel depuis 1982 avec une puissance installée de 1429 MW sur une hauteur de chute de 58 mètres.

Il faut toutefois signaler que ces infrastructures de production d'énergie sont dans un état de dégradation avancée, faute de réhabilitation, et ne fonctionnent qu'à 40% de leurs capacités réelles. C'est pourquoi, le gouvernement congolais mobilise les partenaires bilatéraux, multilatéraux et privés dans le cadre de la libéralisation du clanur, en vue d'atteindre les objectifs visant l'accroissement du taux de desserte nationale en électricité et la distribution de l'énergie à grande échelle des autoroutes d'énergies au départ de la RDC.

Inga III : l'étape transitoire vers le Grand Inga

La réalisation de la centrale hydroélectrique Inga III, selon le gouvernement de la RDC, nécessite une enveloppe globale de 8 milliards USD. Selon l'étude de préfaisabilité que nous nous sommes procurés, la centrale aura une puissance installée de 4320 MW, soit deux fois plus que la puissance des centrales Inga I et Inga II réunies.

La hauteur de la chute sera de 70 mètres, les conduites d'amenées d'eaux auront 13 mètres de diamètre et une longueur de 6700 mètres, avec 16 tunnels. Son débit sera de 6600 m3 par secondes.

Ainsi, Inga III permettra d'augmenter les exportations d'électricité jusqu'à 20 TWh, contre 2 TWh actuellement. Il pourrait générer des revenus annuels de plus d'1 milliard USD.

Jusque là, les potentiels investisseurs se font toujours attendre en dépit de quelques sollicitations aléatoires. La plupart d'entre eux viennent des pays émergents d'Asie, principalement de Chine et d'Inde, mais qui n'ont pas encore pris d'engagements fermes relatifs à la signature d'accords officiels avec le gouvernement de la RDC. Toutefois, au début de cette année, ce dernier a procédé à un appel à manifestation d'intérêt pour la construction de la centrale.

(...)
 


 

Le Grand Inga, un projet à la dimension du continent

Le Grand Inga permettra d'exporter rapidement 20000 MW, dont 6000 vers le Nigéria, 4500 vers l'Afrique australe et près de 10000 MW vers le groupe Tchad-Soudan-Egypte, avec quasiment les 2/3 pour ce dernier pays. L'ouvrage a de quoi impressionner. Même les ingénieurs chinois blasés par la présence en leur pays de l'immense barrage hydroélectrique des Trois Gorges, s'inclinent devant le gigantisme du projet.

Si d'aucuns ont raillé l'incapacité de l'Afrique, un continent accablé par toutes sortes de maux, à conduire à son terme un projet de cette envergure, les spécialiste eux, rassurent. Les retards enregistrés dans la réalisation de ce projet conçu dans les années 80 tenaient essentiellement à des contingences liées à l'instabilité politique du pays.

De fait, assurent-t-ils, le projet du Grand Inga est à la fois réaliste et rentable. Il s'agit simplement d'élever le plus grand barrage hydroélectrique du monde en République démocratique du Congo, avec un rendement prévisionnel en énergie estimé à 39000 mégawatts grâce à l'installation progressive de 52 groupes de 750 MW chacun.

(...)

Le site récemment remis en question

Le canadien RSW International, cabinet conseil en hydro-énergie, et EDF, opérateur public français de l'énergie, recrutés par la SNEL pour la mise en oeuvre d'une « étude de développement du site hydroélectrique d'Inga et des interconnexions électriques associées », préconiseraient un autre site pour la construction du Grand Inga, toujours sur le fleuve Congo.

Des conséquences environnementales à intégrer

L'hydroélectricité étant considérée comme l'énergie verte par excellence, on serait tenté d'en déduire que le grand Inga est projet vert. Ce n'est pas l'avis de tout le monde. Si l'unanimité est faite sur l'opportunité de ce grand projet pour l'alimentation de la région en énergie avec un impact direct sur la qualité de vie, les emplois et la croissance économique, les militants environnementalistes n'aprécient guère les « dégâts » qui pourraient résulter de la construction des cet ouvrage titanesque.

Dégradation de l'écosystème

Sachant que ce projet hydroélectrique pourrait entrainer la modification du cours du fleuve Congo dans une vallée avoisinante, ses effets sur l'environnement et la biodiversité vont bien au-delà des inondations classiques qui dépeuplent les régions.

(...)

Moindre mal

Pour le PNUE, « ces conséquences et ces risques clairement négatifs devront être atténués et évalués en considérant les énormes bénéfices socio-économiques qui pourraient résulter de ce projet. (...)

 
Pour lire l'article dans sa totalité, cliquez sur "Source" ou "Lien utile"

 

Un article de Agence Ecofin, publié par Agenceecofin

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Agence Ecofin

Source : www.agenceecofin.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.