Incident lors d'une opération dans l'installation nucléaire - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/08/2011 à 21h34 par Kannie.


INCIDENT LORS D'UNE OPÉRATION DANS L'INSTALLATION NUCLÉAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Incident lors d'une opération dans l'installation nucléaire

 

Titre initial :

COMMUNIQUE DE PRESSE
Incident mécanique lors d'une opération de manutention dans l'installation nucléaire de base 166 du CEA de Fontenay-aux-Roses
 

Le 10 août 2011, lors d'une opération de manutention à vide, un château de transfert de déchets radioactifs a chuté d'une hauteur de 80 cm à la suite de la rupture accidentelle de son anneau de levage.

Cet événement -qui n'a eu aucune conséquence ni sur le personnel, ni sur l'environnement, mais peut cependant en avoir sur la poursuite des activités au sein de l'installation- est classé au niveau 1 de l'échelle internationale des incidents nucléaires (Ines) qui en comporte 7.

Un château de transfert est un équipement spécifiquement conçu pour permettre la manutention de fûts renfermant les déchets radioactifs. Il constitue une des barrières de protection biologique assurant la radioprotection des travailleurs. Le château en cause pèse environ 6 tonnes.

Cette chute a provoqué l'ouverture du tiroir blindé servant à la fermeture du château. De plus, elle a légèrement endommagé la dalle blindée du sol du bâtiment obturant les alvéoles et puits d'entreposage de déchets radioactifs.

Le bâtiment 58 de l'installation nucléaire de base 166 est destiné à l'entreposage de décroissance des déchets moyennement et hautement irradiants. Les fûts renfermant les déchets y sont conservés à titre temporaire dans des puits et alvéoles, en attendant leur traitement ou la disponibilité d'une filière d'évacuation dédiée (cf. Rapport d'information sur la sûreté nucléaire et la radioprotection du CEA/Fontenay-aux-Roses, édition 2010).

Les contrôles radiologiques réalisés immédiatement après l'incident ne montrent pas d'augmentation de la radioactivité au droit de la dalle endommagée.

Le château de transfert est dans l'état actuel désormais inutilisable et des analyses vont être menées afin de déterminer l'origine de cette rupture accidentelle de l'anneau. Toutes les opérations requérant l'utilisation de châteaux de transfert de ce type sont suspendues en attendant les résultats de ces analyses.
 

Ajout au sujet du centre de Fontenay-aux-Roses :

Pionnier de la recherche nucléaire entre 1946 et 1996, le CEA Fontenay-aux-Roses opère actuellement sa reconversion vers les sciences du vivant. Ses équipes mènent des recherches dans les domaines de la radiobiologie, l'immunovirologie, la génomique, l'imagerie médicale pour développer des thérapies innovantes contre des pathologies telles que le cancer, le Sida ou la maladie d'Alzheimer.

Parallèlement, le CEA/Fontenay-aux-Roses conduit un important programme d'assainissement-démantèlement de ses installations nucléaires à l'arrêt depuis 1995.

Implanté sur 10 hectares au sud des Hauts-de-Seine (92) sur la commune de Fontenay-aux-Roses, ce centre (qui contient deux installations nucléaires de base), rattaché à la Direction des sciences du vivant du CEA (DSV), compte près de 1450 collaborateurs.

 

Un article publié par le CEA (Source en .pdf non joignable)

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Céline Gaiffier