Importation d'OGM : la région Ile-de-France va saisir la Cour de Justice européenne - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/01/2011 à 15h03 par Tanka.


IMPORTATION D'OGM : LA RÉGION ILE-DE-FRANCE VA SAISIR LA COUR DE JUSTICE EUROPÉENNE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Importation d'OGM : la région Ile-de-France va saisir la Cour de Justice européenne

Le Président de la région Ile-de-France Jean Paul Huchon ne veut pas d'OGM sur son territoire. La région va saisir la cour de justice européenne pour annuler l'autorisation d'importation et de mise sur le marché de nouvelles variétés d'Organismes Génétiquement Modifiés.

La région Ile-de-France emboîte le pas du département du Gers présidé par Philippe Martin. Il avait initié l'an passé un recours devant la Cour de Justice européenne, afin d'obtenir le retrait de l'autorisation d'importation de cinq variétés de maïs OGM, dont le célèbre MON810 de Monsanto.

Le 28 juillet 2010, la Commission européenne avait décidé d'autoriser l'importation et la commercialisation de nouvelles variétés d'OGM au sein des pays membres de l'Union.

"Aujourd'hui, rien ne permet de garantir l'innocuité des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) sur le plan de la santé alors que par ailleurs les impacts négatifs des cultures OGM sur la biodiversité et la contamination des parcelles non OGM sont, eux, avérés" déclare la région Ile-de-France dans un communiqué.

"L'avenir de l'agriculture et de l'alimentation saine des franciliennes et franciliens ne peuvent être sacrifiées sur l'autel des intérêts économiques de quelques géants de la semence" ajoute-t-elle.

Le recours de la région Ile-de-France porte sur la violation du principe de précaution, de transparence, de l'équilibre des pouvoirs (la décision unilatérale de la commission pour autoriser la commercialisation d'OGM) et de l'objectif d'un niveau élevé de protection de la santé et de l'environnement inscrit dans les traités européens.

Le président de la Région Ile-de-France Jean-Paul Huchon déclare qu' "à l'heure où l'Ile-de-France met en oeuvre sa conversion écologique, et alors qu'on nous parle sans arrêt du Grenelle de l'environnement dont nous ne voyons toujours pas les actes, les collectivités et l'Ile-de-France en particulier, sont contraintes, une nouvelle fois, de mener la lutte pour une société plus juste, plus écologique et plus démocratique".

La Commission européenne avait également autorisé au printemps dernier la commercialisation de la pomme de terre transgénique Amflora.

Lances-toi! Deviens vite lanceur d'alerte

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : Actualité de l'agriculture et de la pêche

Source : www.vedura.fr