JEAN-MARIE VIGOUREUX : Détournement de science - Être scientifique au temps du libéralisme

«Il faut protéger les agricultures paysannes de l'agro-industrie» - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/02/2010 à 11h27 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
«Il faut protéger les agricultures paysannes de l'agro-industrie»

Information recueillie par Michel95

Aurélie Trouvé est co-présidente d'Attac France.

> Au Puy, vous venez parler de la PAC, l'agriculture semble aujourd'hui une question essentielle pour Attac, c'est nouveau non ?

Ce n'est pas nouveau.

Attac est depuis longtemps très impliquée dans la bataille contre les OGM.

La Confédération paysanne est un de ses fondateurs.

La question agricole est très importante, puisqu'elle détermine le droit pour chacun de se nourrir suffisamment et sainement.

Pour cela, il faut protéger les agricultures paysannes de l'agro-industrie et remettre en cause le libre-échange, qui met en concurrence toutes les agricultures du monde.

C'est complètement en lien avec ce que porte Attac depuis 12 ans, qui cherche des alternatives citoyennes contre la domination des multinationales et de la finance.

> Depuis la crise, des hommes politiques de divers bords évoquent la Taxe Tobin, est-ce réconfortant pour Attac ?

Attac a vu le jour sur l'idée d'une taxation sur les transactions financières, pour freiner fortement la spéculation et pour financer à un niveau mondial la lutte contre la pauvreté ou le réchauffement climatique.

Elle a contribué à diffuser cette idée, reprise par les plus hauts dirigeants. Pour l'instant, ces annonces restent à l'état de promesses.

Elles sont parfois ridicules : Bernard Kouchner proposait que cette taxation soit non obligatoire. Le taux doit également être suffisamment important.

Nous restons très vigilants Attac va faire pression pour que cette taxation voit vraiment le jour.

> Douze ans après la création d'Attac, comment se porte l'altermondialisme ?

L'altermondialisme s'est construit sur l'idée qu'un autre monde est possible, où chacun puisse avoir accès aux droits humains fondamentaux.

Depuis 10 ans, il s'est élargi à tous les continents et fait converger de plus en plus de mouvements citoyens, notamment écologiques.

Ainsi, au dernier Forum social mondial au Brésil, nous étions 130 000.

L'altermondialisme a contribué à une prise de conscience générale sur les impasses du néolibéralisme et de la marchandisation générale, à l'origine de la crise actuelle.

Aujourd'hui, il est un espace très important de proposition d'alternatives sociales, écologiques et démocratiques à cette crise.

Source : Christophe Teyssier - Le Progres.fr

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par Françoise de Ouagadougou le 05/02/2010 à 00h21

Aurélie Trouvé est ingénieur agronome, mais elle a la simplicité d'une jeune paysanne... Oui partout nous devons défendre les petites exploitations familiales à taille humaine qui préservent la biodiversité et que les multi- nationales cherchent à éradiquer par tous les moyens, même lorsqu'elles prétendent le contraire !
Ici, au Burkina Faso, la firme Monsanto est en train d'achever les petits producteurs qui sont déjà si pauvres. Le DPI (droit de propriété intellectuelle) fait passer le sac de semences de coton conventionnel de 900 CFA à 27 000 CFA le même sac de coton OGM. De plus le coton OGM s'avère plus léger que le traditionnel : résultat, il faut récolter plus pour gagner autant, etc..