Il faut changer le système européen de production alimentaire - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/09/2009 à 19h59 par Tanka.


IL FAUT CHANGER LE SYSTÈME EUROPÉEN DE PRODUCTION ALIMENTAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Il faut changer le système européen de production alimentaire

Information recueillie par Tanka.

Un nouveau rapport publié par la Fondation européenne de la science (ESF) et COST (la coopération européenne dans le domaine de la recherche scientifique et technique) demande à l'Europe d'appliquer une nouvelle approche en matière de sécurité alimentaire. Cette approche devrait privilégier la santé et la durabilité dans la recherche, et appliquer une vision globale dans la définition des politiques.

Le rapport intitulé «Forward look: European food systems in a changing world» a été rédigé sous la direction de Peter Raspor de l'université de Ljubljana en Slovénie, et de Rudy Rabbinge de l'université de Wageningen aux Pays-Bas.

On peut y lire: «Les systèmes alimentaires européens ont fortement évolué en quelques décennies. L'évolution pourrait être aussi radicale au cours des décennies à venir, mais il est possible de définir, d'influencer ou de corriger l'orientation des développements futurs si les décideurs politiques prennent les bonnes décisions.»

Le rapport signale plus précisément qu'il est possible de mettre en oeuvre un système alimentaire européen productif, plus respectueux de l'environnement et plus acceptable au niveau international. Les décideurs politiques doivent donc faire des choix bien clairs, basés sur des objectifs bien définis. L'Europe doit changer les politiques qui contrarient le développement de l'agriculture dans les pays en voie de développement, ou qui conduisent à des situations non durables au niveau de l'utilisation des terres, de l'eau et des ressources naturelles. Il faut considérer les chaînes alimentaires en Europe comme un tout intégré, et non comme des activités indépendantes et différentes.

La sensibilisation toujours plus importante vis-à-vis des problèmes mondiaux tels que le réchauffement planétaire ou l'évolution de la politique énergétique soulève des inquiétudes fondamentales sur la sécurité de l'alimentation de l'Europe par rapport aux autres besoins de la société (les besoins conflictuels en ressources). Les auteurs déclarent qu'il est urgent d'agir au niveau des systèmes d'alimentation de l'Europe, dans leur globalité tout comme au niveau de leurs composants, et de les mettre à jour, de les renouveler et de les renforcer. Il faut faire appel à de nouvelles technologies, méthodes de gestion, politiques et aménagements institutionnels, afin d'améliorer la disponibilité des aliments et l'accès à ces ressources par toutes les tranches de la société, tout en réduisant l'impact sur l'environnement de la chaîne alimentaire.

Par ailleurs, les auteurs du rapport distinguent cinq grandes tendances qui ont modelé l'interaction de l'agriculture, de la chaîne alimentaire et de la société au cours des cinquante dernières années, et dont l'influence devrait se poursuivre à l'avenir: l'augmentation de la productivité, l'évolution de la nature de la production agricole, l'intégration verticale de la chaîne alimentaire, des objectifs plus larges en termes de production, et le rapprochement entre l'alimentation et la santé. Ces facteurs ont influencé et modelé tous les processus de la chaîne alimentaire, depuis la culture jusqu'à la récolte, la transformation, l'emballage, le transport et la consommation.

Jusqu'ici, la recherche s'est plutôt focalisée sur les problèmes techniques et politiques pour des secteurs isolés, au lieu de considérer les scénarios potentiels pour des chaînes alimentaires hautement intégrées. Le rapport souligne que l'association d'une telle recherche traditionnelle avec une vision globale du système permettra de mieux comprendre le problème. En outre, les études préliminaires devraient être d'un grand secours pour les décideurs politiques, et produire des données utiles afin de définir des politiques et un agenda de recherche pour l'avenir des systèmes d'alimentation de l'Europe.

Le rapport signale également d'autres grandes priorités de recherche pour les institutions nationales et européennes, notamment en matière de sécurité de l'alimentation dans le contexte du système alimentaire européen, d'une plus grande importance de la sécurité des aliments, et des liaisons entre l'alimentation et la santé.

Les chercheurs déclarent: «Le rôle de la science dans ce domaine très intéressant pourrait être présenté comme celui d'un courtier honnête. Les scientifiques et la science pourraient faciliter l'étude de diverses options pour éclaircir certains développements, favoriser une meilleure compréhension et générer davantage de connaissances, et aussi pour élargir les contributions scientifiques à la production des aliments, leur transformation, leur emballage et leur distribution afin de répondre à une demande importante et changeante de la part des consommateurs et des organisations de détaillants.»

Pour plus d'informations, consulter:

Fondation européenne de la science:
http://www.esf.org