Huitres : les gènes de la discorde - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/08/2013 à 13h43 par kannie.


HUITRES : LES GÈNES DE LA DISCORDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Huitres : les gènes de la discorde

 

L'Ifremer a déposé un brevet pour produire des mollusques triploïdes, stériles et dodues. Une innovation qui inquiète les professionnels.

Les huîtres adultes sont victimes d'un taux de mortalité supérieur à la normale.

Dans un article, le journal Le Monde fait état des tensions qui règnent entre les ostréiculteurs "traditionnels" et ceux qui cultivent des mollusques triploïdes (dotés de trois paires de chromosomes au lieu de deux). Issus des laboratoires de l'Ifremer, ces huitres stériles (et donc non laiteuses) sont sensées croître plus vite que celles nées naturellement en mer.

 

 

Mais elles semblent aussi plus fragiles aux maladies. De plus, elles suscitent des inquiétudes : et si elles n'étaient pas stériles ? Et si leurs géniteurs (tétraploïdes, c'est à dire dotés de chaque chromosome en quatre exemplaires) s'échappaient en mer ?

 
En mars 2010, Sciences et Avenir s'était penché sur ces questions qui ne concernent pas que les huitres. Retrouvez ci-dessous l'article en PDF

Huitres : les gènes de la discorde

 

Une synthèse publiée par le Blog de François et relayée par SOS-planete

 

Notre Association n'a recueilli que 30 euros depuis le 1er juillet !
Hier, pourtant, au beau milieu de l'été, 7417 internautes ont visité SOS-planete.

Nous ne défendons pas la Nature... Nous SOMMES la Nature qui se défend ! M. T.

Pied à Terre : il était une fois... l'Homme ! (Humour ?)

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Science et Avenir

Source : sciencesetavenir.nouvelobs.com