Huile de palme : La gabegie ! - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/09/2011 à 18h58 par Mich.


HUILE DE PALME : LA GABEGIE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Huile de palme : La gabegie !

NDTS : A Bornéo, des tribus entières sont chassées de leurs terres ancestrales, aussitôt remplacées par des palmeraies qui nous intoxiquent et contribuent au dérèglement du climat de la planète toute entière. "Est-ce que ce monde est sérieux ?"

 

Païs nostre communique : Dans le cadre de l'émission Capital Terre, diffusée sur M6, un reportage est consacré à l'industrie de l'agroalimentaire dans lequel une large part relate les conséquences catastrophiques de la culture intensive des palmiers à huile.

Sur ce sujet, le reporter a enquêté sur une région de la Malaisie et sur l'île de Bornéo. La déforestation de la forêt primaire atteint ici les 90 %. Les images nous ont montré les populations des villages expulsées, la dernière tribu indigène vivant dans les vestiges de la forêt en voie de disparition, les derniers orangs-outangs qui hantent les palmeraies à la recherche d'une nourriture inexistante mourant de faim...

Sur le plan nutritionnel, on y apprend que les matières grasses contenues dans l'huile de palme présentent des difficultés à être absorbées par notre organisme. Ecologiquement, les palmiers, qui sont des plantes, absorbent 30 % de moins ce CO2 que l'équivalent en arbres composant la forêt, donc que son exploitation en lieu et place de la végétation arboricole contribue de façon significative au réchauffement planétaire.

 

 

En ce qui concerne les nuisances, le reportage mentionne entre autres les odeurs nauséabondes qui se propagent 24 h/24 dans les environs d'une usine de traitement. Le projet d'implantation de ce genre d'industrie à Port-La Nouvelle est dénué de bon sens. On ne peut à la fois avoir un Fos-sur-Mer et assurer un accueil estival touristique sur un même lieu.

Parier sur une industrie dont le produit tend à l'infléchissement inéluctable de la consommation, sous prétexte d'emplois immédiats, au risque de voir dans quelques années un monument d'acier à l'abandon témoignant de la gabegie imbécile nous semble tout simplement hasardeux et peu sérieux.

 

Un article de Païs nostre, publié par lindependant.fr

Afficher la source

 

Dossier incontournable de SOS-planete sur l'huile de palme

ATTENTION : L'huile de palme se cache souvent -et légalement !- sous la dénomination "huile végétale" ou "matière grasse végétale". UNE HONTE !

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Païs nostre