Hubble capture de stupéfiants détails de la galaxie d'Andromède - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/07/2011 à 12h01 par Frédéric Lepers.


HUBBLE CAPTURE DE STUPÉFIANTS DÉTAILS DE LA GALAXIE D'ANDROMÈDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Hubble capture de stupéfiants détails de la galaxie d'Andromède

 
L'environnement de la galaxie d'Andromède comme vous ne l'avez jamais vu !

Comme d'habitude, les images réalisées avec le télescope spatial Hubble que l'ESA et la NASA partagent sont stupéfiantes. Voici une série de quatre photos qui nous emménent dans les marges de la grande galaxie d'Andromède, également connue sous le nom de M31. On y découvre une partie de son disque galactique et quelques gros plan du vaste halo qui l'entoure !

Là où on s'attend à découvrir une foule dense d'étoiles on parvient, en réalité, à deviser l'espace entre les innombrables étoiles. Il est même possible à nos yeux ébahis, de voir des galaxies et des groupes de galaxies se bousculer à l'arrière-plan, à travers le « mur » blanc et lumineux (que l'on pouvait croire opaque par la densité stellaire !) de la galaxie.

Au-delà de l'extraordinaire performance technique du célèbre télescope spatial, ces images montrent combien le vide est grand et omniprésent entre chaque étoile. Ce qui rappelle que notre galaxie et les autres sont un riche mélange d'étoiles, de matière, de vide et aussi de ... matière noire !

Dans la Voie Lactée, la distance qui nous sépare de l'étoile la plus proche, Proxima du Centaure, est de 4,3 années-lumière (une année-lumière vaut 9 500 milliards de km). Entre les deux petites étoiles, pas grand chose ... des poussières, quelques atomes égarés.

Les images ont été réalisées avec la Advanced Camera for Surveys installées sur le télescope spatial Hubble entre 2004 et 2007. Les astronomes se sont intéressés à de nombreuses étoiles qui peuplent les bordures de la galaxie, soucieux d'étudier leurs familles spectrales.

Un courant stellaire très dense a pu être mis en évidence au travers des bras spiraux. Il s'agit sans doute du vestige d'une ancienne galaxie, cannibalisée pour ne pas dire démembrée par la grande Andromède ...

Quant au halo galactique, environnement beaucoup moins riche en étoile que le disque, les chercheurs ont écumé cette région où se cache l'énigmatique matière noire, une composante encore impossible à révéler mais dont la présence est trahie par la (relative) rotation rapide des galaxies.

La galaxie d'Andromède est la plus grande galaxie du groupe local (dont la Voie Lactée fait partie). Visible à l'oeil nu par une belle nuit sombre sans Lune (ni lampadaire), elle n'est qu'à environ 3,9 millions d'années-lumière de nous. Par ailleurs, l'attraction mutuelle fait qu'une collision/rencontre avec note galaxie est prévue dans 2 à 3 milliards d'années !

Il est naturellement recommandé de découvrir chacune de ces images plein écran et dans la meilleure résolution qui soit !

Version « zoomable », images et vidéos à télécharger ici.

En vidéo, découvrez l'emplacement de la galaxie d'Andromède (M31).
 


 


 

Un article de X. Demeersman, publié par lecosmographe.com

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de transmettre les meilleurs posts sur Facebook et autres ré-seaux sociaux.

 





Auteur : X. Demeersman

Source : www.lecosmographe.com