Hongrie : la pollution chimique continue - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/02/2011 à 21h22 par Tanka.


HONGRIE : LA POLLUTION CHIMIQUE CONTINUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Hongrie : la pollution chimique continue

L'accident de l'usine chimique qui a eu lieu en Hongrie en octobre dernier avait fait dix morts. Pourtant, la société MAL ne semble pas tirer les leçons de cette catastrophe et continue à déverser ses déchets dans l'eau.

Le village de Kolontar, en Hongrie, avait été dévasté par des coulées de 700.000 mètres cubes de boue rouge toxique qui avaient déferlé le 4 octobre dernier. La société MAL, à l'origine du désastre et de la toxicité de cette boue continue impunément "de déverser dans les eaux naturelles des matériaux hautement polluant d'une façon continue en provenance de ses réservoirs de boue rouge", a indiqué la fondation Greenpeace.

L'organisation précise que les taux d'arsenic, d'aluminium et de carbone organique sont bien supérieurs au maximum autorisé. La neutralisation par le plâtre et l'acide s'avère largement insuffisante et la Torna, le ruisseau qui coule à proximité de l'usine, est complètement intoxiqué. Pourtant, deux semaines après l'accident, l'usine refonctionnait.

Deux laboratoires sont à l'origine des résultats sur lesquels se base Greenpeace. L'un d'eux, appartenant à la société hongroise Balint Analitika a demandé à la Commission européenne "d'agir sans délai pour que le gouvernement hongrois arrête de menacer la nature, la faune et les hommes".

Cette demande a d'autant plus de poids que la Hongrie est actuellement à la présidence de l'Union européenne et ce jusqu'au mois de juin.

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : Info rédaction

Source : www.maxisciences.com