Homo sapiens prend beaucoup de place sur la planète Terre ? Rétrécissons-le ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/01/2018 à 20h43 par Fred.


HOMO SAPIENS PREND BEAUCOUP DE PLACE SUR LA PLANÈTE TERRE ? RÉTRÉCISSONS-LE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Homo sapiens prend beaucoup de place sur la planète Terre ? Rétrécissons-le !

 

............

 

 

Titre original :

Des chercheurs envisagent pour de bon de rétrécir les humains pour diminuer notre impact environnemental

 

(...) "La perspective d'un homme qui accepte d'être rétréci parce que la population est en constante expansion est à la fois formidablement caustique et en résonance avec notre époque", explique dans les notes de production Matt Damon, qui incarne le rôle principal aux côtés des réjouissants Christoph Waltz et Hong Chau.

Et pour cause, impossible de nier la croissance impressionnante de la population mondiale. En 2017, notre planète a franchi le seuil des 7 milliards et demi d'habitants, d'après les Nations Unies. Et la perspective n'est pas à la stabilisation. En 2050, nous devrions être 10 milliards sur Terre. (...)

 

 

La science peut-elle vraiment rétrécir les humains ?

(...)

 

Et si Matthew Liao, directeur du centre sur la bioéthique de l'université de New York, a participé en ce début d'année à une conférence aux côtés du coscénariste de "Downsizing" à New York, c'est justement parce que l'une des solutions qu'il propose est de réduire la taille des hommes.

"L'une des choses qu'on a remarquées c'est que l'empreinte écologique d'un humain est en partie liée à sa taille", explique-t-il dans une interview au site The Atlantic, publiée en 2012. Bon, ce spécialiste de la bioéthique ne va pas jusqu'à imaginer rétrécir les humains à hauteur de 0,03634 % de leur masse corporelle comme dans le film, mais il fait le calcul suivant :

 

 

"Si l'on réduit la moyenne de la taille des Américains de 15 centimètres, on diminue la masse corporelle de 21 % pour un homme et 25 % pour une femme, ce qui correspond à une réduction de 15 à 18 % du métabolisme de base" – c'est-à-dire la quantité d'énergie dépensée par jour. "Moins de muscles signifie moins de besoins en énergie et en nutriments", poursuit Matthew Liao.

Et ce n'est pas tout : plus une personne est petite et donc plus légère, moins elle ne nécessite de carburant au kilomètre pour se déplacer, moins vite elle n'use ses chaussures, tapis et autres fournitures, etc.

 

 

"Différencier les embryons petits des grands avant la naissance"

(...)

 

 

Du transhumanisme techno-progressiste

 

(...)

 


Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Louise Wessbecher, publiée par mashable.france24.com et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

 

 

 

 

 

 

 

....

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux
 

............


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
...

 

 

Vous n'allez pas en croire vos yeux ;o)

 

.....

 

 





Auteur : Louise Wessbecher - mashable.france24.com