Saez chante "Tous les gamins du monde" - Vidéo clip musical

Hollande : "50% d'économie d'uranium et de pétrole en 2050". Bien obligé : Il n'y en aura plus !!! - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/09/2013 à 16h10 par mich.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Hollande : "50% d'économie d'uranium et de pétrole en 2050". Bien obligé : Il n'y en aura plus !!!

 

Mise à jour de 14h40

 

Hollande s'engage à réduire de 50% la consommation d'énergie (fossile) d'ici à 2050

 

Les Zommes politiques sont parfois d'un drôle !

 

Notre François Hollande national vient donc d'annoncer la semaine dernière qu'il engageait la France à réduire la consommation globale d'énergie fossile de 50% d'ici à 2050 (pétrole et uranium)

 

"Super ! Cette grande décision va forcément marquer l'Histoire" crie une bonne partie des citoyens.
Rose et verte. Bleue sur les bords.
Qui applaudit avec les pieds ;o)

 

 

Mais il y a anguille sous roche

Et quelle anguille !!!

En effet, notre -courageux ?- président français Hollande ne se mouille pas beaucoup en prenant une décision aussi importante

Juste un peu les pieds ;o)

Il ne prend en fait même carrément aucun risque

Pourquoi donc ? Pensez-vous

Et ben parc... parce qu'en 2050, dans exactement 37 ans, il n'y aura
tout simplement PLUS D'URANIUM
et PLUS DE PETROLE

 

 

Notez bien ces deux dates :

2040 : les gisements d'uranium, exploitables à un coût admissible, seront épuisés

2050 : les gisements de pétrole, exploitables à un coût admissible, seront raplapla...

Il est vrai que le gaz de schiste viendra à la rescousse. Mais il ne fera que reporter l'échéance de 10 à 20 ans, au prix d'une pollution supplémentaire et de quelques degrés de plus pour notre écosystème !

 

Qui rit jaune ?

 

Il est nécessaire que la Communauté internationale dans son ensemble décide de puiser dans la poche des milliardaires pour développer, partout dans le monde, le panel complet et varié des alternatives aux énergies fossiles qui dévastent présentement le vaisseau spatial Terre

Là est le VERT

 

 

Un rappel des unités carbone)at(ssociées, publié par  

SOS-planete

 

Dates d'épuisement des richesses de notre planète, exploitables à un coût admissible et au rythme actuel de consommation

La fin programmée de la civilisation du gâchis

 

 

Notre Association défend la Vie et toutes ses espèces -dont l'Homme- qu'Elle veut libres ! Elle est politique, dans le sens du mot grec "politeia" et non du mot grec "politike". En réalité, mis à part les ermites, nous sommes tous des zommes politiques ;o) Pour en savoir plus

 

Un comble ! Manquer d'énergie dans un monde fait de matière, donc d'énergie... c 'est comme mourir de soif au bord d'un océan parce qu'on ne saurait pas dessaler l'eau !

Clef pour portes ouvertes : intégrale de la légende amérindienne du colibri et du toucan

Deviens colibri-lanceur d'alerte pour le Bien de TOUS LES VIVANTS
sans exception

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

 

Auteur : Unités carbone@ssociées

Source : www.terresacree.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter mich
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par mysteres le 28/09/2013 à 17h40

C'est du grand François Hollande.

Il à déjà réussi en moins d'un an et demi à réduire sa popularité de 75%, alors quoi de plus naturel que de garantir qu'il réduira de 50% les consommations énergique dans un monde totalement épuisé de toute ressources.

Il me rappelle Pacco Rabane en 1999 qui avait prédit la chute de la station Mir sur terre. Ils sont issu du même moule, ils ont tous les deux été élevé au lait de tarte en pion et bercé trop près du mur.