Haute-Loire : l'Effraie des clochers, une espèce qui disparait en silence - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/08/2011 à 22h21 par Mich.


HAUTE-LOIRE : L'EFFRAIE DES CLOCHERS, UNE ESPÈCE QUI DISPARAIT EN SILENCE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Haute-Loire : l'Effraie des clochers, une espèce qui disparait en silence

 

«Il est donc urgent de mettre en place un réseau permettant de récolter tous les indices de présence de l'espèce et suivre les couples qui seront trouvés» explique Christophe Tomati de la LPO.

L'Effraie des clochers a abandonné depuis longtemps ses sites naturels de reproduction (falaises, éboulis, voire arbres creux) au profit de constructions humaines.

Suite aux interrogations de plusieurs ornithologues locaux, la LPO Auvergne a décidé de lancer une enquête sur l'Effraie des clochers dans le département. En effet, cette espèce semble sérieusement décliner voire disparaître « en silence » sans susciter plus de réaction.

En Haute-Loire, elle est à rechercher dans les granges, les églises (la cathédrale du Puy-en-Velay a longtemps abrité un couple) ou encore les vieux pigeonniers du Brivadois, à condition que ces monuments soient accessibles, sombres et tranquilles.

En effet, les clochers grillagés pour empêcher pigeons et autres choucas de pénétrer sont autant de sites à ce jour inutilisables pour l'Effraie.
Sensible au froid et à l'enneigement prolongé, l'Effraie vit de préférence en plaine en dessous de 700m.

Elle ne fréquente pas les grands massifs boisés comme la Margeride, le Mézenc-Meygal et le Livradois.

Elle se trouverait principalement dans les vals de Loire et d'Allier, les bassins du Puy-en-Velay, de Polignac, de St Vincent et ponctuellement sur les contreforts du Devès.

Le dernier Atlas des Oiseaux nicheurs d'Auvergne édité par la LPO Auvergne confirme le déclin constaté de cette espèce. Le Guide des Oiseaux de Haute-Loire donnait en 2002 une fourchette de 150-300 couples pour le département.

Cette estimation est-elle encore d'actualité ?

 

Un article de leveil.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : leveil.fr

Source : www.leveil.fr