H1Nl : Novartis reconnaît que son vaccin provoque des effets secondaires graves voire mortels - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/10/2009 à 21h31 par Jacques.


H1NL : NOVARTIS RECONNAÎT QUE SON VACCIN PROVOQUE DES EFFETS SECONDAIRES GRAVES VOIRE MORTELS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
H1Nl : Novartis reconnaît que son vaccin provoque des effets secondaires graves voire mortels

Information sélectionnée par Jacques

La notice explicative du vaccin produit par Novartis contre la grippe porcine H1N1 publiée sur internet admet qu'il provoque entre autres : Syndrome de Guillain - Barre, vascularite, paralysie, choc anaphylactique et mort.

Le Vaccin de Novartis contre la grippe porcine provoque selon sa notice des effets secondaires graves La notice explicative insérée dans la boîte du vaccin contre la grippe porcine - grippe A H1N1, fabriqué par Novartis en 2009, est apparu sur internet suite à une « fuite « . Selon cette notice, le vaccin fabriqué à partir d'un ancien vaccin connu sous le nom de Fluvirin est connu pour provoquer toute une série d'effets secondaires graves à mortels.

Cette notice explicative prouve, s'il en était encore besoin, que ces vaccinations de masse planifiées à l'échelle mondiale visent d'abord et avant tout à organiser une expérimentation mondiale sur des humains de vaccins dont la fiabilité des tests menés trop rapidement est contestée depuis le début de cette soit disant « pandémie ».

La notice indique comme date d'actualisation Septembre 2009, donc elle fournit les informations les plus récentes sur ce vaccin.

On peut trouver cette notice explicative détaillée à l'url suivant :

http://www.fluscam.com/Vaccine_Package_Inserts_fil

- Bouffées de chaleur, rougeurs
- Frissonnements
- Malaise
- Tremblements
- Fatigue
- Asthénie
- Oedème facial
- Désordres du système immunitaire
- Réactions hypersensibles (dont oedème de la gorge et ou de la bouche)
- Dans de rares cas des réactions hypersensibles ont conduit à un choc anaphylactique et à la mort
- Désordres cardiovasculaires
- Vascularite (inflammation des vaisseaux sanguins)
- Syncope juste après la vaccination
- Désordres digestifs
- Diarrhées
- Nausée
- Vomissement
- Douleur abdominale
- Désordres sanguins et lymphatiques
- Lymphadénopathie locale
- Thrombocytopenie transitoire
- Désordres métaboliques et nutritionnels
- Perte d'appétit
- Arthralgie
- Myalgie
- Myasthénie
- Désordres du système nerveux
- Mal de tête
- Vertige
- Névralgie
- Paresthésie
- Convulsions fébriles
- Syndrome de Guillaume Barré
- Myélite (dont encéphalomyélite et myélite transverse)
- Neuropathie (dont névrite)
- Paralysie (dont Bell's Palsy)
- Désordres respiratoires
- Dyspnée
- Douleur dans la poitrine
- Toux
- Pharyngite
- Rhinite
- Syndrome de Steven Johnson
- Prurit
- Urticaire
- Démangeaison (dont non spécifique avec macule et papule, et vesiculobulbe)

Il faut garder à l'esprit que toute cette liste portée sur la notice explicative du vaccin de Novartis contre la grippe porcine /A H1N1, ne constitue que la partie immergée de l'iceberg de ce que peut induire une telle vaccination, après des tests réalisés à petite échelle dans un laps de temps relativement court.

L'étude épidémiologique, s'il y en a une, sera réalisée après la vaccination de masse, autrement dit après que des millions d'êtres humains auront servi de cobayes pour tester un vaccin contre une grippe qui somme toute ne semble pas à ce jour plus virulente qu'une banale grippe saisonnière.

Pour en savoir plus sur la sitation planétaire