H1N1 : TAISEZ-VOUS ! - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/02/2010 à 15h21 par Jacques.


H1N1 : TAISEZ-VOUS !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
H1N1 : TAISEZ-VOUS !

Bonjour,

Je me présente, je m'appelle Brice Lahy, j'ai 23 ans et je suis du lion d'Angers, en France.

Je vous contacte suite à une arrestation que j'ai subi dans la journée du 16/01/2010 (samedi) pendant mon sommeil, par la gendarmerie nationale (une bonne vingtaine de gendarmes), sans compter les voitures qui ont bloqué l'accès aux routes pour éviter que les médias ne viennent (motif qu'ils m'ont donné un peu plus tard vu qu'ils avaient été informé de l'histoire).

Je vous explique l'affaire, j'ai reçu ma convocation vendredi 15 janvier 2010 pour aller me faire vacciner contre le AH1N1 (pseudo pandémie). Je suis totalement contre... J'ai donc décidé que j'allais écrire (au marqueur) ce que je pense de leur vaccin et de leur méthode ! Et ce, sur leur bon de vaccination !

Je précise donc que je me suis exprimé avec mes mots à moi et que certains sont assez directs (quelques insultes). .../...

J'ai aussi parlé de leur bêtise d'expérimentation sur les animaux, qui en ont tué plus d'un (singes, furet etc...), et j'ai dit que les firmes pharmaceutiques comme Baxter peuvent s'asseoir sur ma participation !! .../...

Donc, par la suite, (il était assez tard, 3h00 du matin et j'étais un peu alcoolisé), je suis allé l'accrocher sur la porte d'entrée du centre de vaccination du lion d'Angers (commune où j'habite) et j'ai écris en grand, en scotch marron assez large, sur les vitres énormes de ce centre
.../...

Et je suis reparti en rigolant de ma bêtise en pensant que ça les aurait embêté, mais sans plus... Donc j'arrive chez moi, je fais un petit dodo de quelques heures et je me réveille à 9h ! Un ami qui habite en face du centre de vaccination m'appelle pour me dire que le service scientifique de la gendarmerie est en train prendre les empreintes sur les vitres et que ça a foutu un assez gros bordel ! Que le maire de la ville n'a pas trop aimé...

Je me dis « ah oui quand même » tout en rigolant en me disant qu'au pire, j'aurais une petite convocation à la gendarmerie pour l'expliquer ! Je retourne me coucher, et là, par surprise vers 14h-15h je suis réveillé par 8 gendarmes armés jusqu'aux dents, dans mon lit...

Ils me disent que je suis placé en garde à vue pour dégradation de bien appartenant a l'État, outrage à personne représentant l'autorité publique etc.... Je m'habille, je suis menotté, la perquisition commence (pour les crayons qui m'ont servi à écrire ma lettre et un rouleau de scotch que j'avais fini sur place dans la nuit ! Mais aussi la lettre de ma convocation qui était dans la poubelle !)

On descend d'un étage pour rejoindre la porte de sortie, et là je vois encore plus de gendarmes (4 ou 5), dans ma salle de manger avec l'équipe canine pour mon chien (je précise que j'ai un chien de petite taille gentil comme tout). Nous sortons et là re-surprise ! Je vois que ma maison est encerclée de voitures de gendarmes jusqu'à la route à côté de chez moi ! Je leur demande si je suis un terroriste ? S'ils avaient vraiment besoin de bouger avec autant de moyens juste pour ça ? Je ne vous dis pas la tête de mes voisins quand ils m'ont vu sortir menotté, entouré de je ne sais combien de gendarmes !

Nous allons donc jusqu'à la route, rejoindre une de leur voiture, et je vois qu'ils ont bloqué les routes !! Soit disant pour empêcher les médias de venir ! Un gendarme a expliqué à ma mère qu'elle n'aurait surement pas aimé me voir, même sur France 3. Ma mère leur a clairement dit qu'elle aurait préféré au contraire ! .../...

Voilà donc pour la petite histoire de l'arrestation... je pense que ça pourrait les embêter de savoir que ça fait du bruit. Je trouve quand même que dans un pays où la liberté, l'égalité et la fraternité sont de rigueur (on peut toujours rêver)... que je sois arrêté comme une personne qui ai tué quelqu'un... Je suis resté chez les gendarmes une bonne dizaine d'heures dont la moitié en cellule, pour le simple fait d'avoir dit ce que je pensais... je me disais que ça aurait plus d'impact que si je laissais un commentaire sur une vidéo sur internet...

Je vous souhaite une bonne journée !

Pour lire l'article en entier, cliquer sur "lien utile"


Source : .newsoftomorrow.org

Info sélectionnée par Jacques

Mais où est donc passée la démocratie ? Un tel déploiement de force de police pour mater un jeune homme de 23 ans "armé" d'un stylo bille et d'un feutre !

Certes Brice a écrit et tagé des insultes. Cà ne se fait pas, évidemment. Mais n'aurait-il pas été plus normal de convoquer le "forcené" afin qu'il soit entendu par les gendarmes ?

On nous rappelle souvent, à juste titre, de ne pas faire d'amalgame. Or la réponse des forces de l'ordre est inadaptée et nous fait craindre le pire pour la suite.

Merci Brice pour ton courage.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire