H1N1 - Bobards en Ukraine, Refus des vaccins par la Pologne... - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/11/2009 à 19h53 par Phil.


H1N1 - BOBARDS EN UKRAINE, REFUS DES VACCINS PAR LA POLOGNE...

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
H1N1 - Bobards en Ukraine, Refus des vaccins par la Pologne...

Une information sélectionnée par Phil'

Les bobards sur le H1N1 ont repris, à chaque fois qu'un décès est signalé "lié au H1N1", la personne souffrait en réalité de pathologie grave.

Pour rappel, 5% seulement du personnel soignant français s'est fait vacciner !

En Ukraine, bobard médiatique :

Certains parlent de panique, d'autres se demandent s'il s'agit bien du H1N1...

la secte Larouche et ses organes de diffusion lancent des rumeurs de peste pulmonaire aussi peu crédibles que leurs amalgames systématiques sur les nazis qui convergent bien évidemment avec la mémoire de la shoah... cherchez l'erreur !

En fouillant un peu, il apparait que d'après le ministre de la santé ukrainien, un tiers serait imputé à la grippe H1N1 mais que le nombre de morts et de malades est sensiblement identique à celui des années précédentes.

On retombe donc sur le bobard médiatique, d'autant que les ukrainiens semblent de plus en plus manquer de médicaments pour traiter une grippe normale depuis que le pays est à la dérive suite à sa khazarisation en 2004 par la révolution orange financée par le milliardaire juif Soros.

Ajoutons Strauss-Kahn avec le FMI pour finir de piller le pays, un contexte d'élections présidentielles en janvier 2010, et cet article de planetenonviolence.org :

"Selon le quotidien, Ukrainian Journal.com, du 4 Novembre 2009, l'actuelle première ministre, Yulia Tymoshenko, est accusée de semer la panique et d'utiliser l'état d'urgence décrétée suite à l'épidémie de grippe porcine pour influencer les résultats de la prochaine élection en sa faveur (...) scandales de pédophilie..."

En Pologne, refus d'assumer les effets secondaires :
Le gouvernement Polonais refuse d'assumer les effets secondaires des vaccins à la place des laboratoires, ce qui est tout à fait normal.

Pour rappel, le gouvernement français, lui, avait secrètement garanti d'assumer ces effets secondaires ce qui est par contre scandaleux !

Article du Figaro / AFP - 06/11/2009

"Le premier ministre polonais Donald Tusk a accusé aujourd'hui les sociétés pharmaceutiques de chercher à rejeter sur les gouvernements la responsabilité pour d'éventuels effets secondaires des vaccins contre la grippe H1N1, justifiant ainsi le refus de la Pologne de les acquérir.

"Nous savons que les sociétés qui offrent les vaccins contre la grippe H1N1 ne veulent pas prendre la responsabilité des effets secondaires de ce vaccin", a déclaré Tusk à la presse.

"Elles refusent de les mettre sur le marché, parce que leur responsabilité juridique serait alors plus grande.

Elles demandent des clauses qui ne sont probablement pas conformes à la législation polonaise, et qui rejettent toute la responsabilité sur le gouvernement d'un pays en ce qui concerne les effets secondaires et des indemnisations éventuelles,", a-t-il ajouté.

La Pologne refuse pour l'instant d'acheter des vaccins contre la grippe H1N1, estimant qu'ils n'ont pas encore été suffisamment testés par les autorités médicales.".

Pour en savoir plus sur la situation planétaire