Il y a celles et ceux qui se rendent compte et celles et ceux qui se rendent ! (Clips audiovidéos)

Guadeloupe : La poussée BIO - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/03/2011 à 22h52 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Guadeloupe : La poussée BIO

 
L'agriculture biologique fait son trou en Guadeloupe. L'offre et le marché s'étoffent.

Connue, hélas, pour un scandale majeur lié à un pesticide, l'agriculture guadeloupéenne tend à'inverser la tendance.

Les jeunes qui s'installent se tournent de plus en plus vers le biologique, au point que cette orientation est, ici, très largement supérieure à la moyenne hexagonale.

L'éveil des consciences, notamment lié à la problématique de la chlordécone, y est certainement pour beaucoup. Mais la route est encore longue.

« Un cinquième de nos adhérents est installé en agriculture biologique ou porte un projet en ce sens. » Trésorier des Jeunes Agriculteurs de Guadeloupe, Cédric Coutellier est bien placé pour observer la percée du bio.

Percée nette, donc, mais qui se heurte aux mêmes écueils que l'agriculture classique, notamment le manque de foncier. « Certes, des terres ont été mises à disposition par les collectivités. Mais elles sont souvent squattées, et personne ne veut assumer ce problème. Par ailleurs, la qualité du projet n'est pas suffisamment prise en compte dans l'attribution des aides à l'installation. »

Note positive pourtant, le nouveau dispositif à l'installation est opérationnel depuis février en Guadeloupe : « Il est plus avantageux et moins contraignant que le dispositif précédent et permet un examen des dossiers au cas par cas. »
 


 

Une filière s'organise

Des dizaines de jeunes agriculteurs sont en attente de pouvoir en profiter, dont une bonne proportion porte un projet bio. Parallèlement, les circuits s'organisent.

Ainsi, le CFPA basé à Lamentin propose une formation bio qui s'effectue en six mois. La Guadeloupe abrite également un organisme de certification, Ecocert, en mesure de délivrer le label bio.

Des agriculteurs se sont constitués en Groupement de développement agricole écologique et biologique et organisent, tous les mercredis, un marché bio à l'ancienne chambre d'agriculture, tandis qu'une association de maintien de l'agriculture paysanne (Amap), basée à Morne-à-l'Eau, propose ses produits sous forme de paniers. Il existe même un restaurant bio, Rest'o Cru, qui écoule une partie des produits de l'agriculture biologique locale.

La filière commence à s'étoffer et une volonté politique semble émerger. Le conseil régional avait d'ailleurs dépêché, samedi, un représentant à la Journée du bio. Des aides existent, qui ne demandent qu'à être mieux exploitées.

À ce sujet d'ailleurs, un atelier technique est organisé aujourd'hui ( 14 heures) à la chambre d'agriculture, autour du thème de l'installation en agriculture bio en Guadeloupe.
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

 

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : M. A. (guadeloupe.franceantilles.fr)

Source : www.guadeloupe.franceantilles.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.