Gros succès littéraire : «Homo Deus» - Yuval Noah Harari imagine le monde de demain : glaçant ! - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/10/2017 à 18h00 par Mariline.


GROS SUCCÈS LITTÉRAIRE : «HOMO DEUS» - YUVAL NOAH HARARI IMAGINE LE MONDE DE DEMAIN : GLAÇANT !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Gros succès littéraire : «Homo Deus» - Yuval Noah Harari imagine le monde de demain : glaçant !

 

 

 

 

 

Résö synchrone, trans-personnel, pacifique, fraternel, évolutif, constructif, paradoxal, amical et respectueux du Vivant ;o) Il vous suffit de coller ce signe de reconnaissance dans un coin de vos pages Web ou de votre profil de Réseau social, sans forcément y joindre un lien...

 

Réseau synchrone, trans-personnel, pacifique, fraternel, évolutif, constructif, paradoxal, amical et respectueux du Vivant ;o) Il vous suffit de coller ce signe de reconnaissance dans un coin de vos pages Web ou de votre profil de Réseau social, sans forcément y joindre un lien...

 

 

Quatrième de couverture

 

Sapiens retraçait l'histoire de l'humanité. Homo Deus interroge son avenir. Que deviendront nos démocraties quand Google et Facebook connaîtront nos goûts et nos préférences politiques mieux que nous-mêmes ? Qu'adviendra-t-il de l'Etat providence lorsque nous, les humains, serons évincés du marché de l'emploi par des ordinateurs plus performants ? Quelle utilisation certaines religions feront-elles de la manipulation génétique ?

 

 

Homo Deus nous dévoile ce que sera le monde d'aujourd'hui lorsque, à nos mythes collectifs tels que les dieux, l'argent, l'égalité et la liberté, s'allieront de nouvelles technologies démiurgiques. Et que les algorithmes, de plus en plus intelligents, pourront se passer de notre pouvoir de décision. Car, tandis que l'Homo Sapiens devient un Homo Deus, nous nous forgeons un nouveau destin.

 

 

Best-seller international – plus de 200 000 exemplaires vendus en France, traduit dans près de 40 languesSapiens interrogeait l'histoire de l'humanité, de l'âge de la pierre à l'ère de la Silicon Valley. Le nouveau livre de Yuval Noah Harari offre un aperçu vertigineux des rêves et des cauchemars qui façonneront le XXIe siècle.

 

 

Extraits du livre "Homo Deus" de Yuval Noah Harari, éditions Albin Michel

 

« A quoi bon des élections démocratiques quand les algorithmes savent non seulement pour qui chaque personne va voter, mais aussi pour quelles raisons neurobiologiques sous-jacentes telle personne vote démocrate, et telle autre républicain ? »

"Malheureusement, du fait de la foi aveugle dans ses histoires, les efforts humains ont souvent visé l'accroissement de la gloire d'entités fictives telles que les dieux ou les nations, plutôt que l'amélioration de la vie d'êtres sensibles réels."

 

 

Big Data, nouveau Dieu ?

 

Titre initial :
"Homo Deus", la Bible
de l'humanité ? On a discuté
avec des disciples
de Yuval Noah Harari

 

Homo Deus réussit le difficile exercice de s'adresser au plus grand nombre sans sacrifier le contenu scientifique. « Yuval Noah Harari est l'un des rares intellectuels à soulever des problématiques centrales aujourd'hui. Dans cent ans, on parlera de la Silicon Valley dans les livres d'histoire, j'en suis certain », lance Arnaud Varnier, 30 ans, entrepreneur digital.

 

 

« Il capte très bien les enjeux du monde d'aujourd'hui et les évolutions de la pensée », observe de son côté Louis Fichet, retraité de 70 ans, qui n'est toutefois pas « tout à fait acquis à l'image du futur décrite dans le livre ». Mais de quoi est-il question dans ce best-seller exactement ? Yuval Noah Harari dégage deux scénarios, volontairement flippants.

Dans le premier, les technologies et la bio-ingénierie creusent les inégalités entre une classe de surhommes aux capacités augmentées et le reste de l'humanité, la caste des inutiles.

 

 

La deuxième hypothèse, encore plus catastrophiste, imagine l'avènement d'une nouvelle religion appelée le « dataïsme » qui signe la fin du Sapiens -vous et moi- pour laisser sa place aux intelligences artificielles. Les humains cèdent leur autorité aux algorithmes et aux datas.

 

 

(...)

 


Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Laure Beaudonnet, publiée par 20minutes.fr et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Quelques citations de l'auteur, Yuval Noah Harari :

 

"La vaccination, les antiobiotiques... Ces progrès sont devenus accessibles même aux pauvres du Brésil et le Chine. Mais aujourd'hui, avec l'irruption des nouvelles technologies, l'objet de la médecine s'est déplacé : elle sert à améliorer les gens riches et en bonne santé"

 

 

"Les inégalités économiques pourront se traduire en inégalités biologiques : pour la première fois de l'Histoire, la classe supérieure pourra être biologiquement supérieure".

"La révolution de l'IA se traduira par une cascade de "disruptions". En raison de ces perpétuels changements, il faudra se réinventer en permanence, à 30, 40, 50 ans... Mais comment former des milliards d'individus à de nouveaux emplois qui impliquent créativité, souplesse... ? Comment prendre un chauffeur de taxi de 50 ans pour en faire un développeur de jeux vidéo ? Même si les technologies vont générer de nouveaux emplois, nous devrons faire face à un énorme problème de formation".

 

 

"Ce sont des gens qui ne sauront rien faire mieux que l'intelligence artificielle. Au 20e siècle, la classe ouvrière pouvait lutter contre son exploitation par la classe supérieure. Elle avait des moyens de pression, puisque sans elle l'économie ne pouvait pas tourner. Rien de tel pour la 'classe inutile'".

"Certains gentils dirigeants de la Silicon Valley pourront peut-être leur donner de l'argent pour les aider à vivre, mais voilà tout... Vous ne pouvez pas faire grève si vous ne servez à rien" !

 

 

"Les meilleures armées du monde s'appuient sur des technologies - drones, robots, cyber-armes, etc - pas sur les hommes. Le même mouvement pourrait marquer les économies civiles : elles s'appuieront de moins en moins sur les employés lambda, sur les masses, pour s'appuyer sur un petit nombre d'élites".

"Je ne crois pas à ce scénario chéri par Hollywood de robots conquérant le monde, mais plutôt sur l'union entre machines intelligentes et une classe supérieure, face à laquelle se trouvera celle des "useless people""

 

 

"Homo deus" : Yuval Noah Harari présente à Paris son livre événement

Le nouveau livre choc de l'auteur de « Sapiens »

 

 

Homo deus, par Yuval Noah Harari : une somme vertigineuse

Oubliez Darwin, oubliez Turing : voici le "dataïsme", la nouvelle "religion" de l'establishment scientifique

Le dataïsme : le big data et la fin du libre arbitre ?

 

 

Yuval Noah Harari et Hubert Reeves : deux idées du futur de l'homme

 

Selon vous, Yuval Noah Harari, tout peut être traduit en algorithmes, jusqu'aux émotions et aux oeuvres d'art. Les robots nous remplaceront-ils pour tout ?

Y. N. H. : si vous parlez d'activité économique, il semble que oui. A long terme, presque toutes les capacités humaines peuvent être dépassées par l'intelligence artificielle, dont les robots sont la manifestation matérielle. Conduire une voiture, faire un diagnostic médical, reconnaître un visage... Même en art, les ordinateurs peuvent être meilleurs que les hommes. Si le rôle de l'artiste est de jouer avec les émotions humaines, considérées par les neurologues comme des processus biochimiques, les ordinateurs pourront jouer avec nos émotions mieux que John Lennon ou Mozart.

 

 

H. R. Je ne crois pas que l'on puisse ramener l'art au contrôle de quelques facteurs biochimiques. Je n'ai jamais entendu de morceau de musique composé par un ordinateur qui se rapproche de ce que Mozart, Beethoven ou Chopin ont créé. Là, nous sommes tous les deux en total désaccord.

(...)

 

Dans "Homo Deus", Yuval Noah Harari nous raconte une brève histoire de l'avenir

 

 

Homo Sapiens et Homo Deus: la nouvelle bible de l'Humanité ?

 

L'auteure de cet article tente un rapide portrait de Yuval Noah Harari, "adoubé par Bill Gates, Mark Zuckerberg et Obama" en émettant quelques critiques intéressantes à creuser.

 

J'ai lu pour vous Homo Deus

" Une fois que la technologie
nous aura permis de reconcevoir
l'esprit humain, Homo Sapiens
aura cessé d'exister. L'histoire
de l'Homme sera achevée et un
processus nouveau va commencer "

 

Sapiens - Une brève histoire de l'humanité

 

Il y a 100 000 ans, la Terre était habitée par au moins six espèces différentes d'hominidés. Une seule a survécu. Nous, les Homo Sapiens. Comment notre espèce a-t-elle réussi à dominer la planète ? Pourquoi nos ancêtres ont-ils uni leurs forces pour créer villes et royaumes ? Comment en sommes-nous arrivés à créer les concepts de religion, de nation, de droits de l'homme ? A dépendre de l'argent, des livres et des lois ? A devenir esclaves de la bureaucratie, des horaires, de la consommation de masse ? Et à quoi ressemblera notre monde dans le millénaire à venir ? Véritable phénomène d'édition, traduit dans une trentaine de langues, Sapiens est un livre audacieux, érudit et provocateur.

 

 

 

abonnés à la newsletter
bimestrielle GRATUITE
donnant
droit à 4 mois d'abonnement
à la
version PREMIUM particulière

 

 

 

 

 

Commentons, participons
transmettons, faisons circuler
devenons lanceur d'alerte.
Rallions les jardiniers
gardiens de la Terre

 

 

 

 

 

.....






 

Le site Demain l'Homme respecte les droits d'auteur et a même signé une convention avec l'AFP.

Lorsque les articles ne sont pas rédigés par nos propres rédacteurs, seuls des extraits courts en sont publiés (moins de 20% comme l'exige la loi). La source est toujours citée avec son lien et nos visiteurs sont vivement encouragés à lire la suite sur le site d'origine, ce qui revient en fait à une publicité gratuite de la part de notre Association.

Quant aux photos, si vous en possédez les droits d'auteur, merci de nous contacter. Nous trouverons ensemble un terrain d'entente (suppression de l'oeuvre digitalisée, règlement des droits d'auteur demandés, alternatives)

 

 

 

BOUTIQUE éthique Demain l'Homme : En ce moment, entre autres objets UTILES ET RESPONSABLES, ce PORTE-CARTE ANTI PIRATAGE RFID -aux normes européennes- destiné à nous protéger des personnes malveillantes qui peuvent dépouiller notre compte bancaire en un clin d'oeil, simplement en nous frôlant -dans les rues ou dans les magasins- à moins de 50 centimètres (article en préparation par notre équipe).

Votre achat -adhésion ou don- aide aussi l'Association à survivre, car les publicités ne suffisent pas et -dès le mois prochain- nous devons honorer la facture salée du serveur pro -Hi-Tech PHP Mqsl sécurisé, à large bande passante et hautes capacités d'archivage- indispensable à un dispositif internet d'une telle envergure, capable d'encaisser jusqu'à 105.000 visiteurs par jour

Ceci étant posé, Jean Giner, administrateur, envisage de déposer prochainement un chèque de 1.000 €uros sur le compte associatif du Crédit Mutuel. Cédric Mercier, président, quant à lui, vient de faire l'avance de 700 €uros -malgré l'incendie de sa maison- et Michel Walter, webmestre dès lors sur la paille, a -début 2017- déjà épongé plus de 2.500 €uros de frais de fonctionnement et de développement technologique

 

 

Que l'on se rassure donc ! Après 18 ans de "combat pacifique" de presse alternative pour l'humain et la Vie, Demain l'Homme ne risque donc pas aujourd'hui de devenir muet, les 3 administrateurs passionnés pouvant ainsi -pour l'heure !- faire encore face aux prochaines échéances informatiques...

 

Mais à quand la pérennité ?
Et que font donc les 99% ?

 

Santé et bonheur à vous et à tous vos proches...

 

Merci de cliquer ICI

 

Nos pages officielles sur les Réseaux Sociaux
 

............

...

 

 

 

 





Auteur : Laure Beaudonnet - 20minutes.fr