Grippe porcine: l'OMS s'inquiète du refus de se faire vacciner - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/11/2009 à 00h12 par Phil.


GRIPPE PORCINE: L'OMS S'INQUIÈTE DU REFUS DE SE FAIRE VACCINER

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Grippe porcine: l'OMS s'inquiète du refus de se faire vacciner

Information recueillie par Phil'

Elle me fiche la chair de poule! Pas vous? J'en ferai presque des cauchemars! Brrrrrrrr...

En tous les cas Maragaret Chan semble désormais s'intéresser de près aux trublions que nous sommes tous, nous les centaines de millions d'activistes nocifs et malfaisants qui nous vautrons dans la bêtise et l'ignorance!

Il fallait bien s'y attendre! Que nous réserve la suite maintenant? Jusqu'où sont-ils prêts à aller?

L'OMS est préoccupée par le refus de nombreuses personnes de se faire vacciner contre la grippe A(H1N1). La vaccination comporte beaucoup plus d'avantages que de risques, a affirmé un porte-parole. Elle est vitale pour les groupes à risques.

"C'est une réaction difficile à comprendre", pour le porte-parole de l'OMS Gregory Hartl, interrogé sur le récent sondage montrant que 86,4% des Suisses n'ont pas l'intention de se faire vacciner. "Que le vaccin ne soit pas utilisé par ceux qui en ont le plus besoin nous préoccupe sérieusement", a-t-il déclaré.

"La vaccination est la meilleure manière de lutter contre la pandémie et les avantages à se faire vacciner l'emportent largement sur les risques".

Il a insisté sur les femmes enceintes, qui en l'absence de vaccination, risquent de très sérieuses complications, et même une issue fatale, si elles sont infectées par le virus.

Les groupes à risques (femmes enceintes, enfants de moins de deux ans, malades chroniques) peuvent être très gravement malades en l'absence de vaccination, a souligné le porte-parole, en rappelant que la grippe porcine a déjà fait plus de 5700 morts dans le monde.

"Les effets secondaires du vaccin ne sont pas différents de ceux connus pour la grippe saisonnière. Lorsqu'il y en a, ils sont bénins et temporaires. Nous n'avons pas constaté de complications inattendues jusqu'ici", a assuré Gregory Hartl.

Mis à part quelques décès ça et là, de graves allergies et une jeune femme atteinte de dystonie, pas d'quoi fouetter un chat n'est-ce pas M. Hartl, ces complications en fait, vous vous y attendiez n'est-ce pas?

Quand bien même le risque serait minime, ce que je ne crois pas un seul instant, je ne connais absolument personne de mon entourage, tant privé que professionnel, qui prendrait le risque d'être atteint de graves troubles neurologiques ou de décéder des suites d'un choc anaphylactique! Et là, c'est 100% des personnes interrogées!

Pour en savoir plus sur la situation planétaire