Grippe A : l'OMS reconnaît certaines erreurs - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/01/2010 à 18h08 par Tanka.


GRIPPE A : L'OMS RECONNAÎT CERTAINES ERREURS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Grippe A : l'OMS reconnaît certaines erreurs

Information recueillie par Tanka

Suisse - Margaret Chan, directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a reconnu en conférence de presse avoir surestimé l'impact du virus H1N1, de même que la volonté des populations à se faire vacciner.

Pour Mme Chan, l'impact modéré du virus est une bonne nouvelle. Elle la justifie par l'absence de mutation du virus, la réaction efficace des gouvernements, la sûreté du vaccin et le peu de cas de résistance aux médicaments antiviraux. Mme Chan a aussi salué le travail des autorités sanitaires nationales, notamment pour la gestion de l'épidémie, l'efficacité de la surveillance et la déclaration rapide des cas.

Si "le pire est peut-être passé", la directrice de l'OMS sait qu'il est impossible d'anticiper la situation du virus pour les mois à venir, surtout quand l'hémisphère sud entamera une nouvelle saison grippale. Mme Chan a aussi justifié les excès de prudence : "Nous préférons tous voir une pandémie modérée avec un surplus de vaccins qu'une pandémie sévère avec une quantité insuffisante de doses."

Mme Chan s'est par contre étonnée du peu d'intérêt pour la vaccination. "Nous avions prévu qu'il y aurait des problèmes pour produire des vaccins suffisamment rapidement, et c'est bien ce qui s'est passé. Mais nous n'avions pas prévu que les gens décideraient de ne pas se faire vacciner", a-t-elle déclaré. Elle justifie cette absence d'intérêt par la différence entre ce qui a été anticipé et ce qui est réellement arrivé.

Source : maxisciences.com

Pour en savoir plus sur la situation planétaire