Greenpeace : du charbon au ministère de l'écologie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/06/2009 à 00h00 par Michel WALTER.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Greenpeace : du charbon au ministère de l'écologie

Greenpeace déverse du charbon devant le ministère de l'Ecologie

Greenpeace a déversé mardi matin plusieurs tonnes de charbon devant le ministère de l'Ecologie, dans le centre de Paris, pour protester contre le projet d'implantation d'un terminal charbonnier à Cherbourg.

Une quinzaine de militants de l'organisation écologiste, portant combinaisons, casques et masques, ont participé à cette opération, déployant des banderoles "Non au terminal charbonnier" ou "Sauvez le climat". Ils ont été embarqués dans le calme dans des véhicules de la police à la mi-journée.

Dénonçant dans un communiqué les "discours incantatoires" du chef de l'Etat Nicolas Sarkozy et du ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo en matière environnementale, Greenpeace juge ce projet "en incohérence totale avec les ambitions françaises" en matière de lutte contre le changement climatique.

L'ONG demande à M. Borloo de se prononcer "dès maintenant" contre ce terminal.

Selon Greenpeace, ce projet, qui doit faire prochainement l'objet d'une nouvelle enquête publique, devrait voir transiter jusqu'à 4 millions de tonnes de charbon par an en provenance de Colombie et à destination des centrales à charbon britanniques.

"Le gouvernement français ne peut pas valider un tel projet et - pour créer quelques dizaines d'emplois et réanimer le port de Cherbourg - faire entrer la France dans une nouvelle +ère du charbon+", estime Emilie Johann, chargée de campagne climat pour Greenpeace.

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel WALTER
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr