Green Float, tour flottante écologique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/11/2010 à 21h23 par Fred.


GREEN FLOAT, TOUR FLOTTANTE ÉCOLOGIQUE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Green Float, tour flottante écologique


Des ingénieurs japonais travaillent sur un projet innovant et étonnant: construire des tours flottantes sur l'océan.

Haute de mille mètres, chacune de ces tour flottera sur un nénuphar artificiel et pourra abriter de 10 à 50'000 habitants.

Simple à décrire autant que difficile à réaliser, la ville du futur imaginée par une société japonaise consiste en une tour érigée sur une île d'un diamètre de trois kilomètres et d'un poids de 7'000 tonnes.

Ces îles, conçues pour devenir des villes écologiques et autonomes en énergie, pourraient voir le jour en 2025.

En forme de nénuphar géant et libre de toute amarre, l'île pourra flotter sur l'océan.

Elle comprendra en son centre une tour d'un kilomètre au sommet de laquelle seront placées la majeure partie des habitations.

Les 300 derniers mètres de la tour composeront une cuvette concave en forme de corolle, qui sera le véritable centre urbain de l'île.

A cette altitude, entre 700 et 1'000 mètres au-dessus de la mer, les citadins jouiront de conditions optimales: aucun risque de vents violents et une température stable oscillant entre 26 et 28 degrés.

Les étages inférieurs de la tour seront destinés à produire les ressources de la ville et feront office de fermes.

10'000 places de travail seront ainsi directement mises à disposition des habitants.

L'intérieur de l'île, tout autour de la tour, formera un parc planté de végétations tropicales, grâce auquel les citadins aquatiques auront l'occasion de reposer leur pieds sur la terre ferme.

Un quartier d'habitations plus exclusif est aussi prévu à proximité des plages de l'île.

Les activités de ces citadins du futur consommeront uniquement de l'énergie verte produite sur place: énergie hydraulique, énergie éolienne et énergie solaire, l'île utilisera tous les éléments naturels qui l'entourent pour se rendre autonome de toute autre source d'énergie.

Un système de transports intégré à la tour permettra de réduire les émissions en CO2 de 40% par rapport à une ville terrestre de taille égale.

La ville qui émergera des eaux n'émettra aucun déchet. Tout sera recyclé. Elle contribuera même à nettoyer les eaux salies des océans en l'utilisant pour couvrir ses besoins en énergie.

Le projet futuriste, nommé Green Float, aspire à devenir une réalité tangible dans un avenir proche.

La construction de la première tour aquatique pourrait commencer en 2025, lorsque toutes les technologies nécessaires auront été développées.

La seule limitation à ce projet concerne son emplacement.

Les ingénieurs japonais craignent les typhons et les cyclones.

La ligne de l'équateur, où le risque de typhons est le plus faible et où les conditions thermiques sont stables toute l'année, fournirait la meilleure option.

En cas de tempêtes, les ingénieurs ont toutefois prévu que des parois coulissantes de 100 mètres de haut protègent le pourtour de l'île.

Lien corrompu : http://www.bluewin.ch/fr/index.php/1721,345000/Green_Float,_tour_flottante_%C3%A9cologique/fr/news/infosenvironnement/

Devenez lanceur d'alertes
 
 
SOS-planete, le site géant! ... Etat de santé réel de la planète






Source : www.bluewin.ch