Grand Marché Transatlantique (TAFTA) - Les maires des Hautes-Alpes réprimandés par le Préfet - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/10/2014 à 01h07 par Jacky.


GRAND MARCHÉ TRANSATLANTIQUE (TAFTA) - LES MAIRES DES HAUTES-ALPES RÉPRIMANDÉS PAR LE PRÉFET

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Grand Marché Transatlantique (TAFTA) - Les maires des Hautes-Alpes réprimandés par le Préfet

 

Alors que les grands de ce monde négocient en douce ce qu'on appelle le GMT (Grand Marché Transatlantique) pendant que les masses populaires comptent leur maigre butin restant après impôts et loyers, certains élus mieux informés, tentent de résister à l'arrivée du rouleau compre$$eur prêt à traverser l'Atlantique.

Ainsi, les communes de Briançon, L'Argentière-la-Bessée, Baratier, Guillestre, Savournon, Barcellonnette, Saint-Martin-de-Queyrières, Châteauroux-les-Alpes, Crévoux et Eourres, se sont déclarées "Hors TAFTA" en réponse aux négociations en cours.

Mais la préfecture estime que cette attitude n'est pas conforme à la Constitution de notre République. Autant dire que le Préfet n'a pas trouvé çà tout seul et qu'il exécute des ordres venus d'en haut puisqu'il se réfère à une circulaire qui, bizarrement, ne doit pas dépasser les murs de son cabinet.

 

 

L'e-media 05 a enquêté et s'est procuré la lettre adressée aux maires concernés.

Le militant Raoul Marc Jennar a déclaré : « Le préfet ignore que le fait de se déclarer hors GMT/TAFTA ne porte pas sur l'appartenance territoriale à la République, mais concerne l'appartenance à une zone de libre échange en négociation. » Pour lui, « il n'y a pas volonté de se soustraire à l'unicité de la République; il y a volonté de la protéger contre une dilution dans un espace douanier dont les modalités en négociation sont contraires à la Constitution de la Ve République et à la législation régissant les collectivités territoriales. Se déclarer « hors grand marché transatlantique », c'est refuser l'effacement de la République. »

Le moins que l'on puisse dire, est qu'il ne faut pas s'attendre à ce que les hommes politiques, au plus haut niveau de l'Etat, défendent les intérêts des citoyens de notre pays en ce qui concerne la mise en place des nouvelles règles commerciales à venir.

Et pourtant, on entendra tout le contraire sur les médias formatés à la mode libérale, que tout cela est pour notre bien.

 

Un article de Jacky, publié par Demain l'homme

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle
Newsletter bimestrielle
, confidentielle et GRATUITE

Le site Demain l'Homme lui-aussi est GRATUIT ! Toutefois, pour nous soutenir,
pour un surf plus fluide et surtout pour bénéficier de l'autorisation d'accès à toutes les zones clefs, naturellement réservées, pensez à
adopter la version PREMIUM

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges ;o)

 





Auteur : Jacky - Terresacree.org