Grâce à "A la Casse" n°54, les cargos ne se cachent plus pour aller mourir en Asie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/03/2019 à 20h59 par Exo007.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Grâce à "A la Casse" n°54, les cargos ne se cachent plus pour aller mourir en Asie

 

.Aider les lanceurs d'alerte

Contact - Echange - Lien social : sos-planete(at)terresacree.org

 

 

 

Tous esclaves du dieu fric !

 

 

............

 

 

Note de TS :

Une fois arrivés en fin de vie, les navires de haute mer sont considérés comme des déchets toxiques. Alors qu'il existe des solutions propres et sûres – mais plus complexes et chères – pour les recycler, nombre d'entre eux sont démantelés sur des plages d'Asie du Sud, dans des conditions dramatiques pour les travailleurs et l'environnement. Des sociétés suisses ont aussi recours à ces pratiques irresponsables pour faire des économies. Source

 

 

Titre initial : Grâce à "A la Casse" n°54, les cargos ne se cachent plus pour mourir en Asie

 

Octobre-novembre-décembre 2018 :
- 90% des navires ont été démolis en Asie et 38% appartenaient à des armateurs européens.
- Le nombre des dépavillonages pour le dernier voyage est en augmentation. Il représente 44% des navires démolis. Palaos est en tête des pavillons corbillards. L'archipel est le seul à traiter avec des compagnies basées aux îles Vierges britanniques.
- La Chine se retire du marché. Seuls 2 à 3 chantiers restent ouverts. Avant d'en suspendre l'accès au début de l'année 2019, elle a accueilli pour démolition le Steve Irwin de l'ONG Sea Shepherd, pavillon Pays-Bas, et le Swan, pavillon Curaçao, un transporteur de colis lourds.

 

Bilan global 2018 :
- Une année noire pour la sécurité dans les chantiers du sous-continent indien. L'année 2019 ne se présente pas sous les meilleurs auspices.
- 6,6 millions de tonnes d'acier à recycler. Bangladesh en tête suivi de l'Inde et du Pakistan. En fin d'année le prix d'achat à la tonne des chantiers du sous-continent indien atteignait 400 à 480 US$.
- Bloqué en France grâce à l'action conjointe de Robin des Bois et du Ministère de l'Ecologie, le "Rio Tagus" sera détruit dans le port de Sète au lieu d'être remorqué vers l'Espagne. Trop de navires abandonnés dans les ports européens sur la façade atlantique et sur la façade méditerranéenne partent en remorque ou par leurs propres moyens vers des horizons lointains. Ils coulent souvent en cours de route.

 

 

(...)

 


Pour lire la suite, cliquer ICI

 

 

Une actualité de Robin des Bois, publiée par robindesbois.org et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

Où les bateaux se cachent pour mourir, l'enquête

 

 

 

 

 

....

 


abonnés

 

 

 

 

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux

......


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
...

 

...Un agrégateur (lecteur)
de flux RSS (notifications),
pour être prévenu aussitôt
de nos actualités sur PC ou
mobiles - L'atelier

 

Tout va si vite ! Vous n'allez
pas en croire vos yeux ;o)

Carpe Diem

 

 

.....

 

 

Auteur : robindesbois.org

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Exo007
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr