Google Glass : leur premier "logiciel espion" prend des photos toutes les dix secondes - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/03/2014 à 08h00 par Exo007.


GOOGLE GLASS : LEUR PREMIER "LOGICIEL ESPION" PREND DES PHOTOS TOUTES LES DIX SECONDES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Google Glass : leur premier "logiciel espion"  prend des photos toutes les dix secondes

Les Google Glass, une porte ouverte sur le Net mais aussi sur votre vie privée

 

Titre Initial -> Google Glass : leur premier spyware prend des photos toutes les dix secondes

 

UN SPYWARE TUÉ AVANT SON HEURE DE GLOIRE

 

Pour hacker les appareils informatiques, la NSA s'appuie sur une palette d'outils ultrasophistiqués, dévoilée par Edward Snowden. Voici un aperçu du catalogue.

(...)

Ceux qui pensent que la NSA se limite à remplir d'énormes bases de données en collectant des données sur le réseau Internet, se trompent. Le service secret américain a une capacité d'intrusion extrêmement précise, presque chirurgicale. Chaque élément logiciel ou matériel de votre environnement informatique peut ainsi devenir un vecteur d'attaque.

Ainsi, on apprend que la NSA disposait dès le début d'une solution pour siphonner les iPhone.

La solution - ou « implant logiciel » dans le jargon de la NSA - s'appelle « Dropoutjeep».

Elle permet de télécharger ou téléverser des documents, de consulter à distance les SMS ou le carnet d'adresses, d'écouter les messages téléphoniques, de repérer la position géographique, et même d'activer la caméra et le microphone.

A l'époque, cette solution nécessitait encore un accès direct au téléphone. Une version d'installation à distance était en préparation.

Evidemment, la NSA a beaucoup d'autres solutions pour hacker les smartphones, aux noms toujours aussi étranges. « Gopherset » et « Monkeycalendar » sont des logiciels qui s'installent directement sur une carte SIM et qui permettent d'exfiltrer tout type d'informations via SMS.

(...)

Du côté des ondes radio, les solutions techniques pullulent également. La NSA dispose de toute une batterie d'appareils capables d'imiter des stations de base, dans le but de localiser des téléphones, de réaliser des attaques dites « Man in the Middle » et simplement d'écouter les conversations.

(...)

Le réseau Wifi est également mis sous haute surveillance. Avec la mallette « Nightstand », un agent pourra pénétrer un réseau 802.11 et réaliser des attaques sur des PC Windows. Pas la peine d'être à proximité : le système fonctionne dans un rayon de... 13 km.

(...)

Discret et banal, le câblage informatique peut constituer une grande source d'information. « Ragemaster », par exemple, est un implant matériel qui s'installe directement dans le câble qui relie l'ordinateur à l'écran.

Il laisse échapper de manière passive les signaux vidéo qu'un agent peut alors récolter simplement au travers d'un système radar. ... L'avantage de ce dispositif par rapport à un keylogger logiciel, c'est qu'il fonctionne même quand l'ordinateur n'est pas relié à Internet. Coût : 30 dollars par unité.

(...)

L'ordinateur est tant que tel est, lui aussi, la cible directe d'un grand nombre de solutions.

La NSA dispose d'implants logiciels pour les firmwares de disques durs Western Digital, Seagate, Maxtor ou Samsung (« Iratemonk »), ainsi que pour les BIOS de divers systèmes (« Swap »).

La boîte à outils de l'agence américaine contient également des petits modules de transmission radio-fréquence qui s'installent directement, ni vu ni connu, sur la carte mère de l'ordinateur (« Howlermonkey », « Juniormint »).

Pour cela, évidemment, il faut avoir un accès physique à la machine.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Gilbert Kallenborn, publié par 01net.com et relayé par SOS-planete

 

Le jour où les humains comprendront qu'une pensée sans langage existe chez les Animaux, nous mourons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires. Boris Cyrulnik

 

Sea Shepherd affirme avoir empêché la prise de 750 baleines dans l'océan Austral en 2014

Puissant moteur de recherche sur tout le site (BDD 1999-2014) : ENQUÊTER, RECHERCHER

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Gilbert Kallenborn

Source : www.01net.com