Grâce à la Turquie d'ErdoGan, la majorité des nations du monde soutient l'Ukraine. La Chine aussi ?

Géoingénierie: l'ultime recours ? Que propose-t-on de faire ? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/10/2009 à 21h05 par lodebo.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Géoingénierie: l'ultime recours ? Que propose-t-on de faire ?

Information recueillie par Lo

Géoingénierie: que propose-t-on de faire ?

Selon la plupart des spécialistes (et le raport de la Royal Society suit cette classification), il existe deux grands groupes de techniques de géo-ingénierie pour nous sauver du cataclysme climatique qui s'annonce.

Les premières consistent à trouver des solutions pour extraire le dioxyde de carbone (CO²) de l'atmosphère et éventuellement le stocker là où il ne gênerait plus personne.

L'autre grand type de technique est plus radicale, plus dangereuse et plus difficile à mettre en oeuvre ; mais aussi peut-être, selon certains en-tout-cas, plus efficace. Elle consiste à refroidir la planète en captant et détournant la lumière solaire.

1. Capturer le CO²

Planter des arbres

Pour éliminer le CO², le procédé le plus simple consisterait à planter des forêts. En effet, les arbres captent naturellement le CO² : il suffit d'en planter plus pour qu'ils absorbent les surplus de quantités que nous émettons. Voici une méthode sympathique, peu dangereuse, et à laquelle notre soutien est acquis. Problèmes : cette technique ne pourrait fonctionner qu'à très long terme, et laisse en suspend pour l'instant la quantité de terres urbaines ou agricoles qu'il faudrait convertir à cet effet. Mais de toutes les techniques évoquées, c'est la plus proche du fonctionnement des systèmes naturels, chers à Gunter Pauli.

.../...

Brûler la biomasse

Certains nourrissent de grands espoirs dans la gestion de la biomasse. En fait, les plantes capturent une grande partie du CO²... tant qu'elles vivent. Mais lorsqu'elles se décomposent, le gaz carbonique est à nouveau libéré dans la nature. L'idée serait de récupérer tous ces déchets végétaux pour les empêcher de relâcher ce composé.

.../...

Aspiration et fertilisation des océans

On peut aussi travailler à partir des océans. Il existe en effet de nombreux échanges de CO² entre les eaux océaniques proches de la surface et l'atmosphère, alors que l'envoi de ce gaz vers les profondeurs est un cycle beaucoup plus long. L'idée serait donc de trouver des techniques pour accélérer ce cycle afin d'éviter l'envoi de doses massives de dioxyde de carbone dans les airs et de favoriser sa capture dans les profondeurs.

.../...

La chimie des silicates

Une autre technique, s'appliquant tant à la terre qu'à la mer, consisterait à utiliser la réaction de certains minéraux au gaz carbonique pour se débarrasser de ce dernier. On pourrait recouvrir par exemple des champs entiers de poudre de silicate. On obtiendrait des résultats analogues en plaçant ces minéraux dans les océans. La méthode serait efficace, peu risquée (il faut cependant que cela soit confirmé par des études à venir), en revanche elle serait très onéreuse, nécessitant l'extraction et le traitement d'une grande quantité de roche. Et comme toutes les méthodes d'élimination du CO², elle souffre de ses lenteurs naturelles.

.../...

2. Refroidir la planète

Lorsqu'on parle de géo-ingénierie, c'est plutôt aux techniques de refroidissement de la planète qu'on pense car ce sont celles qui s'aparentent le plus à de véritables grands travaux au niveau planétaire. L'idée est simple : il s'agit de refroidir la planète en réfléchissant mieux les rayons du soleil. Nombre de ces techniques reposent une caractéristique physique, l'albédo, une unité de mesure qui fait un raport entre l'énergie solaire réfléchie et la surface, selon les capacités réfléchissantes de ces surfaces. En gros, plus un objet est clair, plus il aura tendance à refléter les rayons solaires et donc à les renvoyer vers l'espace, tandis que la couleur sombre aura tendance à les absorber.

Blanchir la planète

Donc on va chercher à blanchir la planète ! Pourquoi ne pas repeindre en blanc toutes les infrastructures humaines : routes, toits des bâtiments, etc. ?

.../...

Renvoyer la lumière du soleil

Encore plus mégalomane, l'idée de “miroirs solaires” entourant notre globe est la spéculation la plus proche de la science-fiction.

.../...

Les gouttelettes d'eau : développer la masse nuageuse

Abordons maintenant à des idées plus réalistes ; par exemple, augmenter l'albédo des océans en accroissant leur couverture nuageuse. C'est la fameuse technique des “gouttelettes d'eau” , une méthode qui semble séduire beaucoup de monde.

Elle est basée sur un principe aparemment très simple : une flotte de bateaux automatisés, aspirent de l'eau de mer et la projettent dans les airs afin de créer une importante couche de nuages au-dessus des eaux.

.../...

Les aérosols stratosphériques

La technique des “aérosols stratosphériques” est un peu plus intrusive, mais semble-t-il plus prometteuse. Elle consiste à projeter dans la haute atmosphère des particules microscopiques contenant du soufre; ce sont des poussières analogues à celles rejetées par les volcans.

.../...

Pour lire l'article entier, cliquer sur "lien utile"

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter lodebo
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.