Gentech-news - Semences GM, Génies Génétiques et nouvelles technologies au programme de la semaine - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/05/2016 à 10h35 par Exo007.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Gentech-news - Semences GM, Génies Génétiques et nouvelles technologies au programme de la semaine

 

346.1 Le scalpel amélioré de la chirurgie du gène

Développé depuis à peine quatre ans, le ciseau permettant de découper l'ADN, CRISPR/Cas9, fait déjà fureur. Selon les généticiens, aucune autre technologie ne permet actuellement de modifier le patrimoine génétique de manière aussi simple et précise. Cette méthode ouvre certes de nouvelles possibilités pour l'élevage des animaux et des plantes mais les chercheurs voient un grand potentiel dans le traitement des maladies génétiques.

 


La Française Emmanuelle Charpentier (à gauche) et l'Américaine Jennifer Doudna
sont les co-inventrices du "couteau suisse" de la génétique, la technique Crispr

 

Toutefois, lorsqu'il s'agit de son application concrète, cette technique est beaucoup moins précise qu'il le faudrait. Différentes équipes de recherche travaillent actuellement sur le développement de cette méthode. (Tagesanzeiger, 21.4.16)

 

346.2 Opposition d'ONG britanniques contre des essais
en plein champ de semences GM

Une coalition composée d'agriculteurs, de scientifiques, de militants et d'organisations ont fait opposition à deux demandes d'essais de culture
en plein champ au Royaume-Uni. Il s'agit d'une part, d'une pomme de terre
qui devrait être résistante à la moisissure grâce au génie génétique,
d'autre part, de graines oléagineuses GM qui devraient être utilisées
pour l'alimentation des poissons.

 

 

Cette coalition demande au gouvernement d'arrêter les essais
en plein champ qui devraient avoir lieu ce printemps.
Ils mettent en avant le fait que les risques liés aux essais ne justifient
aucunement les avantages potentiels et que les consommateurs
ne sont pas favorables au génie génétique. L'organisation GM
Freezedemande que les fonds publics soient investis là ou de
réelles difficultés existent comme notamment dans des projets
sur le gaspillage alimentaire (Food Waste). (The Ecologist, 7.4.16)

 

346.3 Les Etats-Unis donnent le feu vert à un champignon GM crée par la méthode CRISPR/Cas9

Le département américain de l'Agriculture a donné pour la première fois son feu vert à deux organismes créés en utilisant le nouvel outil d'édition du génome CRISPR/cas9. Il s'agit d'une variété de maïs et d'un champignon: en tant que produits issus de la biotechnologie, ils ne nécessitent pas d'approbation de l'administration et leurs semences peuvent être vendues sans subir de tests de sécurité, tout comme les semences conventionnelles. Suite à cette décision, DuPont-Pioneer, fabricant du maïs CRISPR, a annoncé qu'il serait mis sur le marché américain en 2021. Selon Christoph Then, Directeur de l'Association Testbiotech, l'UE pourrait être confrontée à de graves problèmes suite à cette décision puisque ces plantes pourraient à moyen terme être importées en Europe sans obligation d'étiquetage. (Taz, 26.4.16)

 

 

346.4 Des documents internes le prouvent: les États-Unis poussent l'Europe à utiliser les nouvelles techniques du génie génétique

Greenpeace, GeneWatch et Corporate Europe Observatory ont publié conjointement des documents de la Commission européenne tenus secrets jusqu'ici. Ces documents mettent en évidence la pression considérable
exercée par le gouvernement américain sur la Commission européenne,
afin d'exclure de la règlementation européenne sur les OGM,
les nouvelles techniques de génie génétique. Selon ces documents,
dans l'UE, ces nouvelles méthodes seraient vraisemblablement classées
dans la catégorie génie génétique. Christoph von Lieven, porte-parole
de Greenpeace dit: «Les documents prouvent que les normes en matière
de génie génétique doivent également être abaissées dans les négociations
secrètes sur les accords commerciaux TAFTA et AECG.

 

346.5 Un toast pour l'orge australien sans gluten

 

 

Des scientifiques australiens ont mis au point la première orge «sans gluten» approuvée par l'OMS. Une percée pour les brasseurs du monde entier qui, jusqu'ici devaient avoir recours à des alternatives, telles que le riz, pour fabrique de la bière sans gluten. Brasser la bière sans orge, tout en lui conservant son goût traditionnel, pose depuis longtemps des problèmes
aux brasseurs. L'orge Kebari n'est pas un produit GM,
elle est le produit d'un programme d'élevage conventionnel
qui existe depuis des décennies. (Reuters, 4.4.16)

 

Note de TS : Pour lire la totalité d'un article, Cliquer sur son titre.

Les Gentech-news sont rédigées par Paul Scherer, SAG. Une vue d'ensemble de toutes les informations, les références ainsi que tous les articles de fond peuvent être consultés sur notre page d'accueil: Gentech-news. Les éditions
1- 293 sont toujours disponibles sur la page d'accueil du «Blauen-Institut»

Une actualité de Paul Scherer, SAG, publiée par gentechfrei.ch
et relayée par Demain l'homme ex SOS-planete

 

A propos des sujets traités ci-dessus :

CRISPR, la mutagenèse qui croustille

L'utilisation des organismes génétiquement modifiés
dans l'agriculture et dans l'alimentation

 

TAFTA - Le traité transatlantique,
une sacrée honte pour la démocratie !

 

 

 

Pour que pousse la petite graine

 

 

 

Auteur : Paul Scherer, SAG; gentechfrei.ch

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Exo007
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr