Gentech News N° 201 - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/08/2009 à 15h06 par Michel WALTER.


GENTECH NEWS N° 201

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Gentech News N° 201

Informations sélectionnées par Michel

1. USA : le retour de la culture du soja non OGM aux Etats-Unis

Cette année, les cultivateurs ont planté aux Etats-Unis près de 405'000 hectares de plus de soja non-OGM qu'en 2008. Plusieurs raisons à cela: les semences coûtent moins cher et le prix de vente du soja non-OGM est supérieur à celui du soja OGM. Les mauvaises herbes résistantes à l'herbicide Roundup, utilisé dans les cultures transgéniques, sont toujours plus nombreuses. Sur l'ensemble du marché américain, la part du soja non-OGM s'élève désormais à 9%. (Non-GMO-Report, 1.7.09)

2. Scientific American critique l'influence de l'industrie transgénique sur la recherche

La célèbre – et favorable au génie génétique – revue »Scientific American«» écrit: il arrive souvent que l'industrie agroalimentaire bloque des études indépendantes sur les plantes transgéniques lorsque leurs résultats ne sont pas suffisamment flatteurs pour elle. Il est donc impossible »de vérifier si les plantes transgéniques obtiennent d'aussi bons résultats qu'on le prétend. Et ceci parce que l'industrie s'accorde elle-même le droit de veto en matière de travail de recherche indépendante.« (Scientific American, 21.7.09)

3. Allemagne : la marque »Landliebe« profite bien

Landliebe, l'un des plus gros fabricants de produits laitiers en Allemagne, a du succès grâce à sa déclaration »sans génie génétique«.

Son lait provient de vaches exclusivement nourries au fourrage sans OGM. Au cours des 4 premiers mois de l'année 2009, son chiffre d'affaires a progressé, ceci en dépit de l'orientation baissière du marché. (Trace Consult, 22.6.09)

4. USA : Brevet sur le haricot invalidé – après plus de 10 ans !

En 1999 une entreprise avait obtenu un brevet US sur le haricot jaune Enola, une variété qui a une longue tradition au Mexique. En dépit d'une vive opposition, la validité du brevet a été maintenue pendant 10 ans. Pendant tout ce temps, l'entreprise avait réussi à interdire l'exportation d'Enola vers les USA; elle avait poursuivi en justice des paysans mexicains et des entreprises semencières. (ETC, 14.7.09)

5. »Les paysans pauvres préservent la richesse des cultures à l'échelle mondiale«

Au Pérou, les Indiens Quechua reçoivent le soutien d'un nouveau fonds global. Leur rôle de gardien de la diversité menacée de la pomme de terre est d'une valeur incommensurable, notamment en période de changement climatique. D'autres paysans »gardiens de la diversité«sont également subventionnés par ce fond. (New Scientist, 13.6.09)


L'actualité des biotechnologies