Gentech-News 415/2019 - L'édition du génome,dérégulation,intérêts économiques,technologie CRISPR, - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/05/2019 à 15h22 par Exo007.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Gentech-News 415/2019 - L'édition du génome,dérégulation,intérêts économiques,technologie CRISPR,

............

 

Social, environnement :
ne désespérons pas !
Certes, l'espèce humaine
ressemble plutôt à une
maladie, mais elle abrite
moins de cons qu'on ne croit

 


 

Note 1: Pour lire la totalité d'un article, cliquer sur son titre

Note 2: Dans chaque article se trouve une version en français

 

GTN415.1 Un réseau européen d'experts confirme: l'édition génomique est détectable

 

Le Réseau européen de laboratoires de référence pour les OGM (ENGL) a publié un rapport sur la traçabilité des produits issus des nouvelles technologies génétique (NTG). Ce rapport montre que la détection est simple lorsque les NTG sont soumises à la législation sur le génie génétique. Car dans ce cas, les entreprises doivent fournir le matériel de référence et les méthodes de détection. D'autres systèmes de détection plus complexes et plus complets ne devront être développés qu'en l'absence de telles informations. Le portail français Inf`OGM critique le manque de volonté politique pour mettre en oeuvre ce système. (GMWatch, 23.4.19)

 

 

GTN415.2 Allemagne : le débat public sur l'édition du génome est dominé par les intérêts économiques

 

De nombreux représentants de l'industrie et de la recherche s'opposent à la décision de la Cour européenne de justice et réclament une dérégulation de l'édition du génome. Le mainstream médiatique est dominé par d'éminents chercheurs qui, avec autorité scientifique, préconisent l'introduction d'organismes GM sans évaluation des risques et sans étiquetage. Testbiotech attire l'attention sur le fait que, nombre de ces prétendus représentants libres et honnêtes de la "science pure", soient en situation de conflits d'intérêts majeurs, et en appelle à plus de transparence dans le domaine scientifique. (Testbiotech.org, 17.4.19)

 

 

GTN415.3 Europe : davantage de transparence en matière d'autorisation des OGM

 

Le Parlement européen a décidé que toute personne souhaitant en savoir davantage sur les risques liés aux organismes génétiquement modifiés pourra, dès l'an prochain, consulter diverses informations sur l'évaluation des risques, dans une base de données publique réalisée par l'autorité européenne. Cette transparence cesse toutefois, dès que l'industrie explique que la publication de certaines informations pourrait nuire à ses intérêts économiques. Selon le nouveau règlement, qui vise à rendre l'autorisation des OGM plus compréhensible pour les citoyens, de telles informations peuvent notamment concerner le processus de production. (Informationsdienst Gentechnik, 30.4.19)

 

 

GTN415.4 Propagation de virus mutés dans les plants de manioc par résistance intégrée

 

Une équipe de chercheurs internationaux montre que l'emploi de l'édition génomique pour produire des plants de manioc résistants aux virus, pouvait avoir des conséquences graves et néfastes. En effet, l'emploi de la technologie CRISPR peut être à l'origine de l'apparition de nouveaux virus mutants. Au cas où de tels virus résistants parviendraient à s'échapper du laboratoire, ils pourraient compromettre la totalité des cultures de manioc. Cette équipe encourage donc tous les chercheurs, qui utilisent cette technologie pour développer des plantes résistantes aux virus, à mener leurs tests en laboratoire afin de détecter de telles mutations virales avant de lancer des essais en plein champ. (GMWatch, 27.4.19)

 

 

GTN415.5 USA: La culture biologique contre les maladies liées à l'alimentation

 

Des chercheurs de la Washington State University réfutent l'affirmation du lobby des pesticides, selon laquelle les produits issus de l'agriculture biologique pourraient plus souvent contenir des bactéries pathogènes. Ils démontrent que les systèmes d'agriculture biologique contribuent, de manière naturelle, à la dégradation des matières fécales animales contenant des germes pathogènes, en favorisant le maintien des bousiers, insectes très utiles et des bactéries du sol. En revanche, dans les exploitations pratiquant l'agriculture chimiquement intensive, on retrouve de grandes quantités de résidus fécaux, ce qui augmente la probabilité de survenue d'infections d'origine alimentaire. (GMWatch, 18.4.19)

 

 

 

Les Gentech-news sont rédigées par SAG. Une vue d'ensemble de toutes les informations, les références ainsi que tous les articles de fond peuvent être consultés sur notre page d'accueil : Gentech-news.

 

Annonce de manifestation
Symposium Gene Drive, 24 mai à Berne
Prix préférentiel pour les membres du SAG

 

Les 3 précédents sujets:

Gentech-News 414/2019 - Génie génétique, sécurité alimentaire, des singes génétiquement manipulés... - L'atelier

Gentech-News 413/2019 - Transhumanisme, biohackers, usines à saumon GM, Bayer/Monsanto, maïs non GM - L'atelier

Gentech-News 412/2019 - OGM,brevetage des abeilles,CRISPR / Cas9,... des progrés à hauts risques - L'atelier

 


abonnés

 

 

Si tous les visiteurs réguliers
contribuent financièrement,
la vie de l'Association sera
pérennisée. Même pour 1€,
vous pouvez soutenir
Demain l'Homme. Merci

 

 

 

 

....

 

 

 

 

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux

......


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
...

 

...Un agrégateur (lecteur)
de flux RSS (notifications),
pour être prévenu aussitôt
de nos actualités sur PC ou
mobiles - L'atelier

 

Tout va si vite ! Vous n'allez
pas en croire vos yeux ;o)

Carpe Diem

 

 

.....

 

 

Contacter Michel : sos-planete(at)terresacree.org

 

Auteur : SAG; gentechfrei.ch

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Exo007
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr