GENTECH-NEWS 310/2014 - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/10/2014 à 07h03 par Jacky.


GENTECH-NEWS 310/2014

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
GENTECH-NEWS 310/2014

 

UE : Une étude révèle des lacunes dans le processus d'autorisation des plantes génétiquement modifiées

 

S'agissant des organismes génétiquement modifiés dans l'UE, leurs risques potentiels ne sont pas assez soigneusement examinés avant leur autorisation, et il n'existe en outre pas de systèmes qui fonctionnent pour surveiller les impacts sanitaires et environnementaux après leur autorisation.

Telle est la conclusion de la nouvelle étude «Risiken mit amtlichem Siegel : Mängel bei der Zulassung gentechnisch veränderter Pflanzen» (Risques avec sceau officiel : lacunes en matière d'autorisation des plantes génétiquement modifiées» publiée par le «Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft (BÖLW) (Fédération nationale des producteurs, transformateurs et distributeurs de produits issus de l'agriculture biologique de l'industrie alimentaire).

Selon les auteurs de l'étude : l'«évaluation comparative des risques», dans laquelle les dangers des plantes GM sont fondamentalement comparés à leurs équivalents traditionnels, est obsolète. (BÖLW 8.10.14)

 

 

Le soja favorise les insectes nuisibles

 

Une publication scientifique rédigée avec la collaboration de Monsanto montre que la culture de la variété de soja génétiquement modifié de Monsanto Intacta peut favoriser la propagation de certains ravageurs. Cela pourrait être dû aux effets indésirables provoqués par la modification génétique.

Certaines espèces de parasites, causant des dégâts considérables dans les cultures de soja, se développent plus rapidement lorsque leurs chenilles mangent les plantes génétiquement modifiées. Raison pour laquelle, selon les conseils de Monsanto, il faudrait désormais introduire d'autres insectes utiles dans les champs où est cultivé le soja GM, ceci afin de maîtriser la présence des chenilles. (Testbiotech, 02.10.14)

 

 

Afrique : Firmes GM achètent des entreprises semencières locales

 

En Afrique, les producteurs de semences sont de plus en plus contrôlés par les multinationales. Fin 2013, Syngenta a acheté MRI Seed basé en Zambie, une entreprise connue pour la diversité de ses variétés de maïs. Et maintenant, Limagrain et Monsanto achètent des participations dans d'importantes entreprises semencières africaines.

Ce qui accroît le pouvoir de l'industrie génétique. L'«Alliance for Food Sovereignty in Africa» (Alliance pour la souveraineté alimentaire en Afrique) redoute une diminution de la diversité des variétés. Et pourtant, les agriculteurs africains ne pourront affronter les défis futurs qu'avec des semences locales, adaptées au milieu. (Seedfreedom, 7.10.14)

 

 

USA : Pas de saumon GM dans les eaux californiennes

 

Il est interdit d'introduire des saumons génétiquement modifiés dans les eaux californiennes. Un tel décret vient d'être signé par Jerry Brown, Gouverneur de cet Etat. L'Association de défenses des consommateurs «Center for Food Safety» (Centre pour la sécurité alimentaire) salue cette décision, mais elle critique en même temps le fait que les expériences dans les bassins d'élevage soient toujours autorisées.

AquaBounty, la société qui promeut l'élevage du saumon GM depuis plusieurs années, espère obtenir une autorisation pour sa consommation aux États-Unis d'ici fin 2014. On ignore encore si le saumon transgénique doit être étiqueté. (Center for Food Safety / Informationsdienst Gentechnik, 6.10.2014)

 

 

Inde : Succès des pratiques d'agriculture biologique

 

Dans le Bihar, un des plus pauvres Etats de l'Inde, les agriculteurs qui se convertissent, avec succès, aux méthodes d'agriculture biologique, sont de plus en plus nombreux. Celles-ci leur permettent en effet d'obtenir de remarquables augmentations de rendement pour le riz, la pomme de terre et divers légumes.

En outre, les coûts de production diminuent puisqu'ils dépensent moins d'argent pour acheter des semences, engrais et pesticides. Leurs revenus augmentent aussi. En raison de leur meilleure qualité, les produits atteignent des prix plus élevés sur les marchés des villages et sont désormais également disponibles dans les grandes villes comme Calcutta et Bombay. (taz, 16.09.14)

 

Les Gentech-news sont rédigées par Paul Scherer, SAG. Une vue d'ensemble de toutes les informations, les références ainsi que tous les articles de fond peuvent être consultés sur : Gentech-news

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle
Newsletter bimensuelle
, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Toutefois, pour nous soutenir,
pour un surf plus fluide et surtout pour bénéficier de l'autorisation d'accès à toutes les zones clefs, naturellement réservées, pensez à
adopter la version PREMIUM

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges ;o)

 





Auteur : Paul Scherer - Gentech-news