Gentech-news 261 - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/06/2012 à 12h43 par Mich.


GENTECH-NEWS 261

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Gentech-news 261

 

Suisse : Du colza transgénique pousse sur le sol bâlois

Greenpeace a mis en évidence la présence de colza transgénique dans trois sites de la zone portuaire de Bâle. En Suisse, cette plante ne doit pas être introduite dans l'environnement. Et son importation en tant qu'aliment et fourrage y est également interdite. (Communiqué GP, 23.5.12)

La dissémination d'insectes manipulés est problématique

Des Insectes génétiquement modifiés sont aujourd'hui disséminés aux Etats-Unis, aux Îles Caïmans et en Malaisie. Selon une nouvelle étude réalisée par l'Institut Max Planck (D), les processus de dissémination manquent de transparence et leur qualité scientifique est déficiente. Ainsi, aux Etats-Unis, seules 2 études positives – sur un total de 170 réalisées en matière d'impact environnemental des insectes transgéniques – suffirent à disculper complètement cette méthode. L'affirmation qui consiste à dire que les humains ne peuvent être piqués par des moustiques femelles transgéniques n'est pas soutenable. (Communiqué Max Planck, 27.2.12)

Europe : Toujours moins d'expériences de dissémination

Le nombre de disséminations expérimentales d'OGM est en baisse constante. Jusqu'en mai 2012, seules 41 demandes de dissémination ont été faites dans l'UE (dont 30 issues de l'Espagne). En 2009, on en comptait plus de 100. (GMO safety, 18.5.12)

Brésil : Les paysans gagnent dans le litige sur les brevets

Le tribunal de Rio Grande do Sul a statué: les familles paysannes qui cultivent du soja GM et recueillent des semences lors de la récolte, ne doivent pas payer de taxe sur les brevets à Monsanto. (Trace Consult, April 2012)

Chardons, boutons d'or et trèfle savent particulièrement bien travailler en réseau

Ces «mauvaises herbes» sont très importantes pour le maintien de la biodiversité agricole. Elles sont particulièrement bien réseautées avec d'autres plantes, mais aussi avec des insectes et d'autres animaux. Elles relient entre elles différentes variétés et ont un effet positif sur le réseau végétal de la recherche de nourriture. (Science, 24.2.12)

 

Vous pouvez consulter les références et les articles de fond correspondants sur la rubrique "Gen-Lex-News français" du site http://www.blauen-institut.ch.

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Florianne Koechlin

Source : www.blauen-institut.ch