Genève - Journée mondiale pour la fin du spécisme - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/06/2015 à 09h38 par Exo007.


GENÈVE - JOURNÉE MONDIALE POUR LA FIN DU SPÉCISME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Genève - Journée mondiale pour la fin du spécisme

 

Sexisme, racisme, spécisme : des idéologies injustes

Dans nos sociétés, notre rapport aux animaux est basé sur le spécisme1. Par analogie avec le racisme et le sexisme, le spécisme désigne l'idéologie qui considère que la vie et les intérêts des animaux peuvent être méprisés simplement parce qu'ils sont d'une autre espèce.

Le spécisme est indéfendable car les humains ne sont pas les seuls à ressentir des émotions et pour cette raison nous devons respecter la vie et les intérêts des autres êtres sensibles qui partagent cette planète avec nous.

 

Tous les êtres sensibles sont égaux

Indépendamment des différences qui peuvent exister entre espèces, il est clair que tous les êtres sensibles sont égaux face au ressenti de la souffrance.

Peu importe notre « race », notre sexe, notre espèce : l'important c'est ce que nous ressentons, notre intérêt à ne pas souffrir, à ne pas subir de violence et à continuer une vie la plus heureuse possible.

La discrimination fondée sur l'espèce est donc tout aussi arbitraire que toute autre discrimination fondée sur un critère illogique. Et, une égalité entachée d'exclusions et de discriminations arbitraires... devient par définition une inégalité, une injustice.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de end-of-speciesism.org, relayé par Demain l'homme

 

Sur le même sujet :

Genève - Journée mondiale pour la fin du spécisme

Invitation à participer à la Journée Mondiale pour la Fin du Spécisme – 22 août

 

 

 

........

 





Auteur : end-of-speciesism.org