Gaspillage alimentaire, passons à l'action ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/01/2013 à 10h41 par kannie.


GASPILLAGE ALIMENTAIRE, PASSONS À L'ACTION !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Gaspillage alimentaire, passons à l'action !

 

Le saviez-vous ? Chaque foyer français jette entre 20 et 30 kilos de nourriture à la poubelle par an. L'équivalent de 400 € pour une famille de 4 personnes. Légumes abîmés, yaourts périmés, mais aussi assiettes entamées des cantines ou pain des restaurants... Le moment est venu d'agir.

L'objectif affiché par la Commission européenne est clair : nous devons réduire le gaspillage alimentaire de 50 % d'ici à 2025. Du consommateur aux industriels, tout le monde est concerné. Le changement doit commencer maintenant.

Cinq opérations pilotes

Le gouvernement vient ainsi d'annoncer la mise en place de cinq opérations pilotes qui associeront des commerçants, des associations, des industriels, des marchés comme Rungis et les cantines. L'amorce d'un véritable travail de fond pour lutter contre « les dérives de la société de surconsommation », selon Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l'Agroalimentaire.

Ce dernier discute actuellement avec les industriels de la possibilité de réduire les volumes de produits en proposant, par exemple, des yaourts vendus à l'unité plutôt que par lots. Avec les grandes surfaces, l'idée sera de différer les promotions : « Aujourd'hui, si vous achetez deux produits dans le cadre d'une promotion, vous pouvez partir avec un troisième... qui risque de se périmer, explique le Guillaume Garot. Demain, il faudrait pouvoir proposer au client d'emporter son lot plus tard. »

Du côté des commerçants, le gouvernement souhaite les inciter à améliorer leur gestion des stocks en retirant plus tôt les produits des rayons pour mieux les redistribuer vers l'aide alimentaire.

Le travail des associations de collecte des invendus sera aussi facilité par l'élargissement des contrats avec les grands marchés (Rungis, par exemple). Avec les cantines, la réflexion portera sur un meilleur ajustement des portions.

Les résultats de ces actions seront examinés au printemps 2013 et en juin, le ministère proposera un pacte national contre le gaspillage.

Un site internet dédié

Le consommateur n'est pas oublié dans la chaine de la lutte anti gaspi. Le gouvernement a mis en place un site Internet dédié : Manger c'est bien, jeter ça craint.

On y trouve des visuels ludiques et décalés : « Ne perds pas une miette, finis ton assiette ! », « J'aime la nourriture, je la respecte », « Qui jette un oeuf, jette un boeuf. » Mais aussi des solutions pour lutter contre le gaspillage alimentaire au quotidien, les bons gestes à adopter ou encore des recettes.

De quoi faire le plein d'idées pour se lancer dans la lutte.

 

Un article de mangerbouger.fr, relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Manger Bouger

Source : www.mangerbouger.fr