Fusion géante de galaxies découverte par Herschel à... 11 milliards d'années-lumière - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/05/2013 à 23h22 par mich.


FUSION GÉANTE DE GALAXIES DÉCOUVERTE PAR HERSCHEL À... 11 MILLIARDS D'ANNÉES-LUMIÈRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Fusion géante de galaxies découverte par Herschel à... 11 milliards d'années-lumière

 

Le télescope spatial Herschel qui vient d'achever sa campagne d'observation de 4 ans a surpris deux grandes galaxies en flagrant délit de collisions. Cela se passe (ou plutôt se passait ...) à environ 11 milliards d'années-lumière de nous soit un peu plus de 3 milliards d'années après le « big bang », en pleine « adolescence » de notre Univers ...

Cette découverte est une surprise pour les chercheurs car le modèle de formation des grandes galaxies le plus accepté exclut la collision-fusion de galaxies aussi importantes et privilégie la piste d'un développement par “fusion/acquisition” de galaxies naines. D'une masse estimée à plus de 400 milliards de fois celle du Soleil, les deux protagonistes — débordants de gaz et de poussières —, se montrent particulièrement féconds et, par conséquent, très prolifiques.

En effet, il apparait qu'environ 2 000 étoiles sortent des matrices (milliers de nébuleuses drapées de gaz et de poussières) chaque année. C'est 1 000 fois plus que notre vénérable galaxie spirale qui, à présent, compte entre 100 et 200 milliards de masses solaires ...

Seul un télescope comme Herschel, sensible au rayonnement infrarouge, pouvait débusquer la paire de galaxies nommée HXMM01, toutes deux lovées dans leurs nuages sombres de poussières, bien cachées de la plupart des instruments et cela malgré une très forte activité. A terme – il faut compter plusieurs millions d'années – la rencontre devrait faire émerger une galaxie elliptique géante à l'instar de celles qui dominent les super-amas de galaxies ...

La NASA et l'ESA ont travaillé main dans la main pour exploiter les données acquises plusieurs mois auparavant par le télescope spatial, aujourd'hui arrêté par manque de liquide de refroidissement. Hubble et Spitzer ont également contribué à cette étude.

 

Crédit photo : ESA/NASA/JPL-Caltech/UC Irvine/STScI/Keck/NRAO/SAO.

 

Un article de lecosmographe.com, relayé par SOS-planete

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Découvrez nos posts qui font le buzz sur la Toile
Notre page officielle Facebook
Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 
Recommandez-le à vos amis

 





Auteur : lecosmographe.com

Source : www.lecosmographe.com