Fukushima : Du plancton radioactif dans l'océan - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/10/2011 à 00h08 par Fred.


FUKUSHIMA : DU PLANCTON RADIOACTIF DANS L'OCÉAN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Fukushima : Du plancton radioactif dans l'océan

 
Des chercheurs du département des Sciences de la mer de l'Université de Tokyo ont analysé des échantillons de plancton marin dans l'Océan Pacifique jusqu'à 60 km au sud des ruines de la centrale nucléaire de Fukushima.

Dans une interview diffusée aujourd'hui par la chaîne de télévision japonaise NHK (notre photo), le professeur Takashi Ishimaru, directeur de l'étude, indique que le plancton est très fortement contaminé du fait des courants marins qui drainent les effluents radioactifs de la centrale.

À 3 km de la centrale, le plancton contient 669 becquerels de césium radioactif par kilo. Le scientifique précise que le plancton est à la base de la chaîne alimentaire de la vie marine et qu'il pourrait s'accumuler dans les poissons avec des conséquences sérieuses.

Personne ne sera étonné de ces mesures, mais curieusement, les analyses dont il est question ici ont été réalisées en juillet dernier et seulement portées à l'attention du public aujourdhui.

En vérité se joue actuellement au Japon une guerre de l'information, avec d'un côté la révélation de scandales (1) mettant en cause l'industrie nucléaire et les responsables poilitiques, des mesures de radioactivité faites par les citoyens eux-mêmes (2), et d'un autre, une volonté de minimiser les conséquences de la catastrophe de Fukushima.

Précisons que les conséquences sanitaires d'un accident nucléaire sont d'autant plus difficiles à évaluer, qu'elles ne se matérialisent (sous forme de cancers induits) que des années, voire des décennies plus tard, sans possibilité de prouver des liens de cause à effets.

En jeu des dizaines de millards de dollars nécessaires à la décontamination des sols des zones contaminées, aux dédommagements des victimes qui ne pourront pas retourner chez elles, et au démantèlement des réacteurs de la centrale.

De 143 milliards de dollars, selon une étude faite par Meryl Lynch au lendemain de l'accident, l'estimation faite aujourd'hui ne serait plus que 74 milliards de dollars, en grande partie de l'argent public.

Note
1) Voir notre article sur la manipulation de l'opinion publique et une enquête récente du quotidien japonais Asahi Shimbun qui révéle comment TEPCO, l'exploitant de la centrale nucléaire de Fuksuhima, contournait la loi afin de financer le parti liberal démocratique ( LDP) au pouvoir.

2) Avec le concours de laboratoires spécialisés.
 

Un article publié par ddmagazine.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.ddmagazine.com