FRANCE - OGM : un nouveau gouvernement à tendance schizophrénique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/04/2014 à 22h15 par Jacky.


FRANCE - OGM : UN NOUVEAU GOUVERNEMENT À TENDANCE SCHIZOPHRÉNIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
FRANCE - OGM : un nouveau gouvernement à tendance schizophrénique

 

François Hollande, président de la République française, a nommé, le 31 mars, un nouveau premier ministre, Manuel Valls, qui remplace donc Jean-Marc Ayrault à Matignon. Ségolène Royal prend le poste de ministre de l'Écologie. Et Stéphane Le Foll reste à l'Agriculture.

Quelle politique vont-ils mettre en place sur les OGM ?

Manuel Valls, en 2012, était candidat à la primaire socialiste, pour les présidentielles. Dans un de ses clips de campagne, il prenait position pour les OGM, considérant que « si les dangers supposés des OGM sont sérieux, ils attendent toujours d'être démontrés », mais en revanche, de façon presque caricaturale, il affirmait que « les bénéfices espérés sont eux largement connus.

En diminuant la pollution provoquée par les pesticides, les OGM peuvent jouer un rôle dans la protection de l'environnement ; en économisant les réserves d'eau, ils peuvent contribuer de manière décisive à l'autonomie alimentaire des pays du Sud ».

 

 

On croirait entendre le porte-parole de Monsanto. Selon plusieurs études scientifiques, les OGM n'ont pas permis de diminuer l'usage des herbicides. D'autre part, les OGM tolérant un stress hydrique sont cultivés aux États-Unis mais, selon le ministre étasunien à l'Agriculture, la modification génétique « n'excède pas les variations naturelles observées avec des variétés conventionnelles de maïs adaptées régionalement ».

Ainsi, Manuel Valls, « plutôt que d'interdire les OGM, de tourner le dos au progrès, [est] favorable au renforcement de la recherche sur les biotechnologies ». Et de conclure, comme aurait pu le dire Auguste Comte au XIXe siècle : « Ayons foi dans la science, ayons foi dans l'avenir ». La science est large, et les options de la recherche ne peuvent pas toutes être soutenues dans un monde où les ressources (en temps, en argent ...) sont finies. Manuel Valls a déjà choisi celle qu'il entendait défendre.

(...)

Une ministre de l'Écologie engagée contre les OGM

En avril 2014, le nouveau premier ministre nomme donc Ségolène Royal, ministre de l'Écologie. Un choix paradoxal. Valls regrettait en 2009 qu'une leader aussi considérable qu'elle puisse endosser « les tendances régressives qui deviennent dominantes à gauche », à savoir la méfiance vis-à-vis du nucléaire ou des OGM agricoles. En effet, cette dernière, comme son prédécesseur Philippe Martin, est connue pour ses positions très clairement défavorables aux OGM agricoles.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Christophe NOISETTE, publié par infogm.org et relayé par SOS-planete

 

L'Association défend la Vie et toutes ses espèces -dont l'Homme- qu'elle veut libres ! Elle est politique, dans le sens du mot grec "politeia" et non du mot grec "politike". En réalité, mis à part les ermites, nous sommes tous des zommes politiques ;o) Pour en savoir plus

 

Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Albert Einstein

Des américains cloués au sol par Poutine, à la lettre de notre ONG à Ségolène Royal, en passant par la fin des Verts, la quête de bénévoles et beaucoup d'autres choses encore

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Christophe NOISETTE

Source : www.infogm.org