Savoir, agir et en rire : Mouve pour la PAIX, le RESPECT, la JUSTICE. Souhaits pour d'ère NOUVELLE!

Fos : Ikéa jugé pour destruction d'espèces protégées - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/03/2010 à 21h19 par terredezomes.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Fos : Ikéa jugé pour destruction d'espèces protégées

  
Le lézard ocellé, la couleuvre de Montpellier, le bouton-d'or, le héron cendré ou encore le psammodrome d'Edwards (un petit lézard pour les néophytes)... C'étaient des victimes peu ordinaires qui ont été évoquées hier devant le tribunal correctionnel d'Aix. En face, sur le banc des prévenus, le colosse du meuble en kit, Ikéa. Et au centre de la polémique, une plateforme logistique bâtie à Fos-sur-Mer, sur un terrain commercialisé par le Port autonome de Marseille.

Sauf que le projet passait aussi par la destruction de spécimens d'espèces protégées, à la fois végétales et animales. Venu représenter la société suédoise, Jean-Louis Baillot, directeur d'Ikéa développement, a dû s'expliquer sur les chefs de prévention retenus : destruction de végétal non cultivé, destruction du milieu particulier d'une espèce végétale protégée non cultivée et d'une espèce animale protégée non domestique.

À la barre, Jean-Louis Baillot a plaidé la bonne foi à plusieurs reprises:"Les espèces protégées, on nous les signale après le démarrage des travaux. Ikéa avait fait réaliser des études d'impact par un bureau d'études, a sollicité l'avis du Conseil national de la protection de la nature (CNPN)", a-t-il précisé, évoquant aussi un protocole avec les associations de défense de l'environnement (lequel avait échoué) et de nombreux efforts fournis par Ikéa : le CNPN avait délivré un avis favorable de destruction des espèces protégées, "en contrepartie de la mise en oeuvre de mesures compensatoires" par Ikéa sur le site.

En 2008, Ikéa avait fait procéder aux premiers travaux de défrichement. Mais peu après, un agent de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage avait, par procès-verbal, relevé la destruction de plusieurs espèces végétales protégées. Des associations allaient alors porter plainte pour destruction d'espèces protégées et atteinte à la conservation d'espèces végétales. "On a alerté le CNPN, avant la construction du bâtiment, sur la richesse du site de La Feuillane", ont souligné hier les associations présentes à l'audience.

Pour Environnement Méditerranée, France Nature Environnement, Nacicca et l'Union régionale vie et nature, Ikéa a bâti son dépôt en toute connaissance de cause. "On leur demandait juste de construire ailleurs. Mais le projet, c'est 27hectares bétonnés, et des pertes dans la faune et la flore", selon les associations. Si Ikéa avait présenté un arrêté d'autorisation de défrichement, un permis de construire et une autorisation d'exploitation au titre de la protection de l'environnement, il manquerait l'arrêté prévu expressément en matière d'espèces protégées.

Pour le procureur Pilling, qui a visé la destruction d'espèces et l'altération du milieu où évoluent ces espèces, "Ikéa est une société qui a les moyens de connaître la réglementation. Elle aurait dû éviter cette imprudence et cette négligence". Si, selon le Parquet, Ikéa "n'a pas rien fait", "il apartient tout de même à celui qui construit de démontrer qu'il n'y a pas d'espèces protégées". Le procureur a requis 30 000€ d'amende.

Pour Me Dolfi, Ikéa "comparaît avec un réel sentiment d'injustice: son implantation sur le site de La Feuillane, c'est à l'initiative du Port autonome, sur un clanur qui n'est pas considéré comme un site sensible. Par ailleurs, la société pensait en toute bonne foi que si elle traversait le processus administratif, elle avait toutes les autorisations pour construire la plateforme". L'avocat a rappelé les mesures compensatoires prises par Ikéa, pour 1,7 million d'euros, pour protéger le site. "Le maximum a été fait." Il a plaidé la relaxe pour Ikéa. Le juge Delaunay rendra sa décision le 27 mai prochain.

Par Sèverine Pardini-Source : LaProvence.com

 
Information recueillie par Terre de Zomes
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

Avant de propager des sottises, le Grand philosophe Grec Socrate conseille le test des 3 passoires ! - Le Vrai d'UFO's ;o) - EndinGues à donfff !!! (02:00)

 

 

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

 

Manipulation de l'opinion : Quelle vérité fondamentale est dissimulée par la "théorie" du complot ? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Le grand remplacement est une théorie du complot, xénophobe et raciste, instillée en France en 2010 - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

 

La composition exacte des CHEMTRAILS enfin dévoilée. Quels vrais danGers pour la santé des citoyens? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Aux antennes E.L.F. hautes fréquences du réseau HAARP en Alaska, s'en joignent 144 autres en Russie! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Philosophie, architecture cosmique et bâtisseurs : Les neuf piliers de l'Evidence - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

Les 3 Amis fondateurs de l'Association (en 1999)

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter terredezomes
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.