Fontes des bénéfices des fonds pour les déchets nucléaires - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/09/2011 à 00h07 par Kannie.


FONTES DES BÉNÉFICES DES FONDS POUR LES DÉCHETS NUCLÉAIRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Fontes des bénéfices des fonds pour les déchets nucléaires

 

Rapport | Le Conseil a approuvé mercredi les rapports annuels des deux fonds pour la gestion des déchets radioactifs et pour la désaffectation d'installations nucléaires alimentés par les exploitants des centrales atomiques.

Les fonds pour la gestion des déchets radioactifs et pour la désaffectation d'installations nucléaires ont vu leur situation se détériorer l'an dernier. Leur bénéfice cumulé a fondu de 516 à 156 millions et leur rendement a chuté de 15% à 4%.

Le Conseil a approuvé mercredi les rapports annuels des deux fonds alimentés par les exploitants des centrales atomiques. Le fonds concernant les déchets radioactifs vise à couvrir les coûts de la gestion des résidus d'exploitation et des assemblages combustibles usés après la mise hors service des centrales nucléaires. Les coûts présumés se chiffrent à 13,4 milliards de francs.

Fin 2010, les responsables de la gestion des déchets avaient déjà payé directement quelque 4,8 milliards. Il leur restera à s'acquitter de 2,3 milliards jusqu'à la mise hors service des installations. Le fonds doit couvrir les 6,3 milliards de francs restants. Jusqu'ici, il a accumulé un capital de 2,821 milliards, grâce à un bénéfice de 106 millions en 2010 (351 millions en 2009).

Le second fonds assure seul le financement des coûts de désaffectation et de démantèlement des installations nucléaires, ainsi que de la gestion des déchets radioactifs. La facture se monte à 2,2 milliards. Fin 2010, le capital cumulé du fonds totalisait 1,331 milliard avec un bénéfice d'environ 50 millions au lieu de 165 millions l'année précédente.

Réévaluation des coûts

La politique de placement des deux fonds est axée sur le long terme. Les prélèvements sur les fonds n'auront lieu qu'après la mise hors service des centrales nucléaires en exploitation. Les coûts sont recalculés tous les cinq ans. Une étude est en cours.

Ses résultats sont attendus pour la fin de l'année. Si le capital cumulé tombait au-dessous d'une certaine marge, les contributions annuelles seraient réévaluées.
 

Un article de l'ATS, publié par La Tribune de Genève

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : La Tribune de Genève

Source : www.tdg.ch