Fleuve Fraser – Jusqu'à onze millions de saumons rouges portés disparus - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/08/2009 à 23h12 par Michel Walter.


FLEUVE FRASER – JUSQU'À ONZE MILLIONS DE SAUMONS ROUGES PORTÉS DISPARUS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Fleuve Fraser – Jusqu'à onze millions de saumons rouges portés disparus

Information sélectionnée par Michel

Cette année, nous attendions le retour de 11 à 13 millions de saumons rouges dans le fleuve Fraser, en Colombie-Britannique. Le décompte officiel du Ministère des Pêches et des Océans est de seulement 1,3 million.

Comment est-ce possible qu'environ 90 % des saumons attendus soient simplement disparus, où sont-ils? Personne ne le sait. Nous savons toutefois que nos océans sont à l'agonie; la surpêche décime les ressources halieutiques des mers du monde entier.

Cette disparition est terriblement catastrophique, d'abord parce qu'elle prive les autochtones, déjà pauvres de revenus vitaux, qui dépendent de ces poissons pour regarnir leurs coffres, puis parce qu'elle est dangereusement inquiétante pour l'avenir de notre planète.

Notre planète est placée sous le signe de l'eau. Les océans constituent environ 71 % de la superficie terrestre et sont indispensables au maintien de la vie sur Terre. De plus, ils jouent un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité et du climat.

Nous détruisons cette biodiversité par une industrie qui « massacre » plutôt qu'elle ne pêche. L'avenir des océans est en jeu, près de 75 % des espèces de poissons commerciales sont exploitées à pleine capacité, surexploitées ou même épuisées. Il serait fort possible que la disparition du saumon rouge ait un lien direct avec ces effroyables méthodes de surpêche.

Cette catastrophe était tout simplement imprévisible, il y a quelques semaines on prévoyait le retour d'une douzaine de millions de saumons dans le fleuve Fraser. Au banc des accusés, les techniques de pêche sont pointées du doigt. Par exemple, le chalutage de fond détruit en profondeur les océans au moyen de grands filets de métal qui arrachent tout sur leur passage et entraîne ainsi chaque année la capture non désirée de 27 tonnes d'animaux marins : nos océans, et toute la faune qu'ils abritent sont menacés.

Protégeons nos océans. Greenpeace demande la création d'un réseau de réserves marines couvrant 40 % des océans. [Cliquez ici pour signer la pétition Réserves Marines]

Les animaux marins, représentant l'alimentation de base de nombre de peuples du monde depuis des millénaires étant aujourd'hui ventés tantôt pour leurs vertus aphrodisiaques, tantôt pour leur richesse en Oméga-3 et en protéines, sont maintenant de plus en plus en demande partout sur la planète. Pour satisfaire ses appétits, l'Homme détruit les profondeurs des Océans et les conséquences de nos pratiques de pêche sont désastreuses. Les saumons rouges ayant disparu à 90 % cette année, quel sort l'avenir leur réserve-t-il?