Et si la covid avait l'intelligence de rendre infertile cette espèce qui détruit toutes les autres ?

Fascinant : des farfadets photographiés pendant des aurores boréales ! - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/06/2013 à 01h21 par kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Fascinant : des farfadets photographiés pendant des aurores boréales !

Il y a quelques jours, Walter Lyons a été le premier à enregistrer l'image de farfadets*
sur fond d'aurore boréale depuis le Dakota du Sud.
© Walter Lyons, FMA Research, WeatherVideoHD.TV

 

Deux photographes américains passionnés par les phénomènes météorologiques ont enregistré à quelques jours d'intervalle des farfadets (surnommés également sylphes rouges ou sprites en anglais). Ils ont eu la chance de voir ces insaisissables phénomènes lumineux transitoires sur fond d'aurores boréales.

En cette période de forte activité solaire (notre étoile est très proche du maximum de son cycle), les éruptions accompagnées d'éjection de masse coronale sont assez fréquentes. Transportées par le vent solaire, les particules énergétiques échappées de notre étoile viennent s'engouffrer dans les lignes du champ magnétique terrestre. Leur rencontre avec les atomes d'oxygène et d'azote présents dans la haute atmosphère se solde par l'apparition de superbes aurores, des draperies lumineuses qui dansent dans le ciel étoilé.

(...)

Deux images exceptionnelles de farfadets* d'aurore boréale

(...)
 

ICI, admirez les aurores boréales en image

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Jean-Baptiste Feldmann, publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

 

* Les farfadets (sprites, en anglais), également dénommés sylphes rouges, apparaissent par groupes de deux ou trois, lors d'éclairs puissants, dans la mésosphère (haute atmosphère). Leur faible durée (de quelques millisecondes à quelques centaines de millisecondes) et leur altitude les rendent difficiles à observer du sol, ce qui explique qu'ils n'aient été photographiés pour la première fois que le 6 juillet 1989, accidentellement, depuis une navette spatiale, puis au sol en 1994. Mais le phénomène est décrit depuis plus d'un siècle.

Ils ont une forme de méduse de un à cinquante kilomètres de large dont les filaments surmontés d'arcs pendent en direction de la Terre, et se forment entre 80 kilomètres et 145 kilomètres d'altitude, pour descendre vers les 40 kilomètres d'altitude. Ceux qui ont la forme de colonnes verticales sont appelés C-sprites (columniform sprites, en anglais). Certains de ces C-sprites présentent des vrilles pendantes, et portent alors le nom de «farfadets-carottes».

Ces lueurs semblent provoquées par des perturbations ionisantes, se produisant au-dessus d'un nuage d'orage, ou cumulonimbus, et dues à des éclairs positifs de grande taille entre le nuage et la Terre.

L'atmosphère réagit alors comme un tube fluorescent, et devient lumineuse, d'une couleur variant entre le rouge-orangé (au sommet) et le bleu verdâtre (à la base). Cette couleur provient du diazote N2 de l'air, qui émet des rayons lumineux de longueurs d'onde différentes suivant la pression (qui diminue avec l'altitude). Leur apparition peut être précédée par celle d'un halo rougeâtre.

Un autre mécanisme proposé pour la formation des farfadets est lié à des avalanches d'électrons relativistes, d'une énergie supérieure à 1 MeV, déclenchées à travers la stratosphère et la mésosphère par les rayonnements cosmiques. Ces faisceaux d'électrons ascendants pourraient interagir avec les molécules de l'air et produire des rayonnements X et gamma secondaires et ionisent la partie supérieure de l'ionosphère.

 
Source et pour en savoir davantage

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Notre BUZZZ du moment : 5 fois plus de plastique que de plancton dans le Pacifique nord

Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Hier, 6035 visiteurs !!!

 

Auteur : Jean-Baptiste Feldmann

Source : www.futura-sciences.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.