FAO et Peuples autochtones - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/11/2009 à 18h25 par Tanka.


FAO ET PEUPLES AUTOCHTONES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
FAO et Peuples autochtones

Information recueillie par Tanka.

“...le respect des savoirs, des cultures et des pratiques traditionnelles autochtones contribue à une mise en valeur durable et équitable de l'environnement et à sa bonne gestion”. Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones Septembre 2007

Il y aurait 370 millions d'autochtones dans plus de 70 pays dans le monde entier. Ils figurent souvent parmi les groupes les plus vulnérables et les plus défavorisés, et représentent environ 15 pour cent des pauvres à l'échelle mondiale. Leurs communautés occupent généralement des zones isolées caractérisées par des conditions environnementales défavorables et un accès difficile aux centres de pouvoir, aux activités économiques, aux infrastructures et aux services publics. La nature de leurs systèmes de subsistance est telle que la vie quotidienne de ces populations est souvent fondamentalement liée à l'utilisation des terres et des ressources naturelles. Outre qu'ils sont tributaires de l'environnement pour leurs moyens d'existence, les peuples autochtones ont souvent un lien territorial avec la terre, qui est devenue partie intégrante de leur caractère socioculturel et de leur auto-identification.

Il peut être difficile de vivre en contact étroit avec la nature dans des endroits isolés. Cela fait des peuples autochtones des spécialistes de l'agriculture, de la pêche, de la chasse, de la cueillette et de la gestion durable de l'environnement. Nombre de ces peuples sont extrêmement compétents en matière de biodiversité et ont une aptitude impressionnante à s'adapter aux modifications du milieu.

Aujourd'hui, la vitesse et l'étendue des stress environnementaux tels que le changement climatique et l'épuisement des ressources naturelles mettent à dure épreuve la résilience traditionnelle des peuples autochtones. Depuis toujours, leurs moyens d'existence et leur survie sont menacés par la colonisation, la réinstallation forcée et d'autres atteintes aux droits de l'homme. La discrimination politique et la marginalisation socio-économique sont à l'origine de la vulnérabilité de nombreuses communautés et continuent de compromettre les moyens d'existence des autochtones. Viennent s'y ajouter la dégradation de l'environnement et la perte constante de systèmes de connaissances traditionnelles, qui créent de graves obstacles à l'existence et au bien-être des populations autochtones.

Afin de renverser ces tendances et d'affirmer leurs droits au niveau international, les peuples autochtones ont intensifié leurs appels pour être reconnus et protégés, à l'aide de principes tels que l'autodétermination et le consentement libre, préalable et éclairé. Les peuples autochtones revendiquent le droit à un gagne-pain et à la sécurité alimentaire, mais aussi la liberté de les rechercher en harmonie avec leurs connaissances et leurs modes de vie traditionnels.

L'adoption par l'Assemblée générale de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones de septembre 2007 a été un repère pour l'activisme autochtone. La Déclaration a notamment appelé la communauté internationale à protéger, respecter et réaliser les droits collectifs et individuels des peuples autochtones.

La FAO reconnaît que de nombreuses communautés autochtones vivent dans des conditions défavorables et qu'elles méritent une plus grande attention de la part de la communauté internationale leur accorde plus d'attention. La FAO s'emploie à sauvegarder la richesse biologique dont les peuples autochtones sont tributaires et à tirer le meilleur parti des connaissances locales afin d'améliorer les interventions de développement. Par le truchement du Groupe de travail pour les peuples autochtones, la FAO entend développer ce domaine d'activité pour contribuer à atténuer la pauvreté rurale dans le monde entier.

Les domaines thématiques les plus importants dans lesquels la FAO travaille avec les peuples autochtones sont les suivants :

* Nutrition et sécurité alimentaire : la FAO cherche à faire prendre conscience des systèmes alimentaires, du droit à la nourriture, des habitudes alimentaires et des modes de gestion des ressources des peuples autochtones, à l'aide de publications, de recherches et de projets visant à relever les niveaux de sécurité alimentaire et de nutrition des communautés autochtones.

* Terre : la terre joue un rôle central pour les moyens d'existence et l'identité des peuples autochtones, mais leurs revendications territoriales conduisent souvent à des conflits avec les autorités nationales. La FAO prend part à des projets et des politiques qui visent à renforcer la démarcation des terres et la sécurité de jouissance des terres des peuples autochtones.

Source

Pour en savoir plus sur la situation planétaire