Fabrice Nicolino - Appel à Nicolas Hulot, Allain Bougrain-Dubourg, Pierre Rabhi et tous autres - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/07/2016 à 02h17 par Jacky.


FABRICE NICOLINO - APPEL À NICOLAS HULOT, ALLAIN BOUGRAIN-DUBOURG, PIERRE RABHI ET TOUS AUTRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Fabrice Nicolino - Appel à Nicolas Hulot, Allain Bougrain-Dubourg, Pierre Rabhi et tous autres

 

"Amis lecteurs de Planète sans visa, je vous demande de faire un effort personnel. Si vous êtes d'accord avec ce qui suit, diffusez, aussi massivement qu'il vous sera possible. Auprès de vos proches et de vos amis, auprès de vos élus – qui ne risque rien n'a rien -, auprès de tous les groupes possibles, auprès des personnes citées dans le titre, auxquels s'adresse cette Lettre ouverte, qui est évidemment destinée à tous.

Je vous en prie : une heure de votre temps doit être consacrée à cette nouvelle bagarre, que j'espère nationale, internationale, planétaire. Ne remettez pas à demain. S'il vous plaît, commencez aujourd'hui même. Et merci."

 

 

"Appel à Nicolas Hulot, Allain Bougrain-Dubourg, Pierre Rabhi et tous autres

 

Je souhaite être solennel. Vous lirez ci-dessous un article que j'ai publié dans Charlie-Hebdo voici quelques semaines. Il n'a rien de banal, car il touche aux profondeurs de notre destin commun. Même s'il s'agit de criminels ordinaires, ordinaires dans notre monde criminel. Un groupe minier russe, qui travaille en Afrique dans des conditions scandaleuses, veut s'en prendre au joyau écologique qu'est la forêt tropicale de la Guyane dite française.

 

 

On ne peut laisser faire. À aucun prix. Nous sommes en face d'une modeste mais réelle responsabilité historique. Car la France détient sur le continent américain une fraction de la richesse biologique mondiale. Une mine d'or industrielle là-bas serait le signal que tout, désormais, est possible. Si un pays comme le nôtre accepte de sacrifier cette merveille, quel autre se sentirait tenu de s'arrêter pour réfléchir ? La Chine ? L'Indonésie ? Le Brésil ? Le Rwanda ? La Russie de Poutine ? Voyons, un peu de dignité.

 

 

Nous crevons sous le poids de discours illusoires et de déclarations qui n'engagent à rien. Du haut des tribunes frelatées, comme il est aisé de crier : « Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs ! ». Elle brûle, en effet, et en enfer. Elle se tord, elle hurle sa douleur chaque seconde de chaque minute, et nous faisons comme si tout devait se passer entre gens de bonne compagnie. Cela ne peut plus durer. Qu'on le veuille ou qu'on le cache, une frontière sépare ceux qui accélèrent dans la dernière ligne droite discernable, et ceux qui se jettent de désespoir sur le frein.

 

 

Le noble combat de Notre-Dame-des-Landes est essentiel pour la France, car il affirme dans la clarté qu'on ne peut plus faire comme avant. Ici, dans ce pays-ci. La grande bagarre de Guyane que j'appelle de mes voeux est d'emblée internationale, mondiale, planétaire. Elle signifie que la défense de la biodiversité – nom savant de la vie – oblige à sortir du bois et à compter ses forces. Reculer, ce serait avouer que nous ne sommes pas de taille. Reculer, ce serait accepter tout, étape après étape. Je vous suggère, amis de l'homme, des bêtes et des plantes, d'organiser un voyage de protestation en Guyane même, dès qu'il sera possible. Le crime qui se prépare, car c'en est un, mérite que nous bandions toutes nos forces, et elles sont grandes, malgré tout.

Levons-nous ensemble, car sinon,
autant se taire pour l'éternité."

 

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI et encore ICI

 

Une actualité de Fabrice Nicolino, publiée par blogs.mediapart.fr et
relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

TAFTA : le traité transatlantique,
une sacrée honte pour la démocratie !

Tous à Notre-Dame-Des-Landes les 9 et
10 juillet ! Festival géant pour le Respect
de la Démocratie - Presse alternative libre

Bracelet de survie "Vivre tue ;o)"
en toile de parachute, tout équipé, série limitée
à 100 exemplaires, 20 €uros mais GRATUIT pour
toute adhésion à l'Association

 

 


 

 

 

 





Auteur : Fabrice Nicolino - blogs.mediapart.fr