Exxon et Craig Venter tombent en panne d'algues - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/10/2011 à 18h46 par Jacques.


EXXON ET CRAIG VENTER TOMBENT EN PANNE D'ALGUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 

Bon, les micro-algues OGM, ça colle pas : Craig Venter, le célèbre généticien américain, compte maintenant sur la création ex-nihilo d'organismes pour développer une génération nouvelle de biocarburants économiquement viable. Fumeux.

Le programme de recherche sur les micro-algues lancé en 2009 par Craig Venter et ExxonMobil est-il en train de tourner court ?

Craig Venter, [qui revendique d'être] l'auteur de la première carte complète du génome humain et le père du premier chromosome 100 % artificiel, vient de reconnaître que son équipe ne parvient pas à identifier une variété modifiée génétiquement qui permettrait de développer une filière rentable de biocarburants à base de micro-algues, lors d'une conférence mercredi à Washington.

Les chercheurs de Synthetic Genomics Inc., dotés d'un budget potentiel de 600 millions de dollars par Exxon, premier groupe industriel privé de la planète, vont continuer à tenter de manipuler génétiquement une micro-algue naturelle afin d'en obtenir un carburant rentable.

Mais Craig Venter se dit désormais convaincu « qu'une approche passant par des cellules entièrement synthétiques sera la meilleure voie vers une vraie rupture [technologique] », d'après une déclaration obtenue par Steve Levine, du magazine américain Foreign Policy.

Ce nouvel aveu d'échec de l'industrie biotech (tiens, la Chine vient de suspendre la commercialisation du riz et du blé OGM) paraît être lourd d'implications. Si la manipulation génétique d'une variété existante de micro-algue est une impasse, le développement d'une variété entièrement artificielle fait entrer dans la pure science-fiction le programme de recherche de Craig Venter, présenté par Exxon comme une réponse potentielle à la raréfaction des carburants fossiles.

La solution que Craig Venter considère désormais comme « la meilleure voie vers une vraie rupture » paraît non moins incertaine que la réussite du développement d'un réacteur de fusion nucléaire opérationnel à Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône.

"Science-fiction" aussi parce que Craig Venter, partisan de la privatisation du vivant, a [tenté de] déposer depuis le début des années quatre-vingt-dix des milliers de brevets sur des séquences génétiques exprimées dans le cerveau humain. Un biocarburant du futur développé à partir d'un éventuel artefact vivant propriété de Venter et d'ExxonMobil ? Brrr.

 

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article du Monde

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Rédaction Le Monde

Source : petrole.blog.lemonde.fr