Exploitation géothermique profonde : projet expérimental norvégien à l'étude - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/04/2010 à 14h05 par Michel WALTER.


EXPLOITATION GÉOTHERMIQUE PROFONDE : PROJET EXPÉRIMENTAL NORVÉGIEN À L'ÉTUDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Exploitation géothermique profonde : projet expérimental norvégien à l'étude

La géothermie correspond à l'exploitation de la chaleur issue de la terre. L'extraction d'énergie géothermique contenue dans le sol est ainsi utilisée sous forme de chaleur ou d'électricité. Il existe donc trois sortes de géothermie :

- la géothermie à haute énergie (production d'électricité),
- la géothermie à basse énergie (production de chaleur),
- la géothermie à très basse énergie (pompe à chaleur géothermique prélevant la chaleur contenue dans le sol)

Devant les demandes croissantes d'énergie cette science est en plein développement dans les organismes de recherches et les entreprises.

La géothermie profonde a la particularité d'offrir des ressources abondantes partout dans le monde (d'où un potentiel global important). L'empreinte environnementale est faible et c'est une base fiable quant à la quête énergétique. La géothermie profonde présente également l'avantage de ne pas dépendre des conditions atmosphériques (pluie, vent, soleil...).

En Norvège, la société Rock Energy étudie actuellement l'exploitation énergétique profonde par roches chaudes fissurées. Le principe de cette exploitation est de créer une boucle de circulation d'eau entre deux puits après avoir testé les caractéristiques géologiques et thermiques du site.

L'un, puits d'injection, est foré à la verticale. Il atteindrait une profondeur de 5000m. Le second, puits productif, est foré obliquement. Il mesurerait 3500m. De l'eau est ainsi injectée dans le puits d'injection.

Or plus on fore profond dans la croûte terrestre, plus la température augmente (en moyenne, l'augmentation de température atteint 20 à 30 degrés par kilomètre).

L'eau injectée va presser les pores de la roche où elle va se réchauffer. L'eau va alors remonter par le puits productif pour alimenter la centrale et produire de l'électricité.

L'avantage pour Rock Energy est que cette société utilise des techniques de forage développées par l'industrie pétrolière en mer du Nord.

Elle a signé le premier contrat avec Hafslund Fjernvarme pour la construction d'une centrale thermique de 5MW pouvant être connectée au système de chauffage d'Oslo et a également été élue coordinateur de la section géothermie du programme Energi21.

Cette technologie de géothermie a donc un fort potentiel puisque que contrairement à l'exploitation géothermique hydrothermale, elle ne nécessite pas la présence d'aquifère profond. Cette technique peut donc être appliquée partout.

Ainsi, il y aurait en Europe 125.000 km2 aux caractéristiques géologiques et thermiques suffisantes pour mettre en place une telle technologie. Enfin, cette technologie peut être utilisée tant pour la production d'électricité, de chauffage ou de climatisation.

Aucune autre technologie géothermique profonde n'est moins dépendante des conditions de sub-surface.

Rock Energy est à la recherche de partenaires au niveau international.


Source : www.bulletins-electroniques.com/

Information retenue par Mich


SOS-planete